Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 janvier 2010

La Cie, ou des disques dur qui osent

On vous a déjà parlé ici des disques durs de La Cie, une société qui a décidé que le hardware pouvait ne pas être laid. Elle fait depuis longtemps appel à des designers pour concevoir disques durs ou clés USB. On vous propose de découvrir ici les dernières nouveautés.

Commençons par un disque dur externe dessiné par Philippe Starck. A le regarder de près, effectivement, c'est très "starckien" et surtout très réussi. D'autant que ce n'est pas plus cher qu'un sombre pavé grisatre sans charme.

Starck_Desktop_3-4_Front.jpg



Même constat pour les clés USB qui n'ont jamais aussi bien porté leur nom. On les doit au génial collectif 5.5 designers, une bande de jeunes français qui ose tout. Là, ce sont tout simplement des clés qui deviennent espace de stockage. Si simple que l'on se demande pourquoi personne n'y avait pensé avant.

CooKey_Group.jpg

Comme quoi, le design, c'est vraiment l'art de faire du beau avec du quotidien.

M. M.

09 octobre 2009

Zikmu, ou le dock pour iPod par Starck

On connait les docks pour iPod, ces petits appareils sur lesquels on insère son baladeur Apple préféré, afin de profiter de la musique sans passer par les écouteurs. A la demande de Parrot, Philippe Starck a dessiné Zikmu, un dock au design simplissime, mais aux qualités techniques, on s'en doute, hors du commun.

Philippe_Starck_speakers-thumb-450x651.jpg

Ce sont donc ces deux enceintes, noir laqué, qui délivrent le son de l'iPod. Mais grâce à une connectique plus large, le PC peut envoyer directement de la musique sur les hauts-parleurs, sans fil. Et une télécommande permet, à distance, d'effectuer les réglages nécessaires.

parrot-philipe-starck-02.jpg
zikmu-parrot-starck-speaker-20.jpg

L'excellence a un prix. Il faudra donc débourser 1200 € environ pour installer Zikmu dans son salon.

M. M.

06 mai 2009

Un chesterfiel pour la terrasse, ou Starck réinvente le mobilier de jardin

Poursuivons les aménagements pour le jardin. Comme à son habitude, Philippe Starck ne fait rien comme les autres et propose, édité chez Kartell, la gamme Bubble club. Chesterfield et fauteuil club sont réinventés ici en plastique, de couleur. Une matière qui leur permet de résister aux aléas climatiques.

 

BubbleClub.jpg

 

Un fauteuil, un canapé, une table... et voilà  la terrasse équipée comme un salon, les préoccupations du cuir en moins.

 

BubbleClubtotalblack.jpg

 

Et en plus, ce n'est pas excessivement cher ! Comptez 580 € pour le canapé, 390 € pour le fauteuil et une centaine d'euros pour la table assortie. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle...

M. M.

_____________________________

Disponible chez RBC à Montpellier, Nîmes et Avignon.

23 mars 2008

Mr Impossible, ou l'impossible chaise de monsieur Starck

A le voir, comme ça, on a l'impression qu'il flotte dans les airs. Il faut dire qu'avec ses pieds transparents et sa coque de couleur, toujours en plastique, comme Kartell sait si bien le travailler, le dernier fauteuil dessiné par Philippe Starck est un cas atypique.

a829e311c7ae60b16760f3d629bef0c9.jpg

D'abord dans sa conception, avec une coque qui semble détachée de l'assise. Tout est pourtant soudé avec des procédés uniques, développés par la firme italienne Kartell. "Mr Impossible", c'est son nom, relève donc des défis techniques et prouve que finalement, tout n'est pas impossible.

e9bef5e70f1ab69d14953d4db604438b.jpg

C'est donc à la fois bicolore et tridimensionnel. Pas facile à expliquer, ce fauteuil mérite que l'on s'attarde, de visu, sur lui.

12cbb6ce9d75bfd65a91b4d7b76101a1.jpg

Et il y a fort à parier que comme le fauteuil Louis Ghost ou la chaise Mademoiselle, Kartell et Starck ont signé, avec Mr Impossible, une nouvelle icône du design contemporain.

M. M.

__________________________

A découvrir sur le site de Kartell.

00:00 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : design, starck, kartell

20 janvier 2008

Mademoiselle, ou le fauteuil qui joue avec la mode

9252e08f53ee3808384f55c254484097.jpg

C'est un fauteuil dessiné par Philippe Starck, pour Kartell. Il porte le doux nom de "Mademoiselle". Et comme une demoiselle, il aime bien la mode. Ainsi, ce siège à l'allure carrée, aux pieds en polycarbonate transparent, dispose d'une assise confortable. Il a su rapidement devenir un fauteuil star, au même rang que d'autres créations de la marque et du designer (on citera, pour exemple, le Louis Ghost).

9d3747ec6ad9c80de7b7a33be274914d.jpg
Mademoiselle, très glamour, vue par Valentino.

Depuis quelque temps, l'éditeur italien a pris le parti de décliner son "Mademoiselle" dans de nouveaux coloris. Il change le tissu de l'assise, voire même personnalise encore plus ce fauteuil. Ainsi, Kartell s'est associé avec Valentino, Zegna ou Dolce&Gabbana pour proposer de nouvelles versions, très mode.

7e34e376bf99a3b03e9c6a5807d306ee.jpg

 Mademoiselle, plus sauvage, revisité par Dolce&Gabbana.

6b0247f018d07c36610fb9b0036ddc76.jpg
Très chic, Mademoiselle s'habille aussi en Burberry.

Vu le nombre de déclinaisons proposées, impossible de ne pas trouver celle qui s'adaptera à votre intérieur. Et pour ceux qui préfèrent des dessins plus sages, Mademoiselle existe, en version de base, dans une gamme de coloris pastels et unis, beaucoup moins tape-à-l'oeil. Mademoiselle, on peut donc l'aimer sage et la détester maquillée... ou le contraire !

M. M.

____________________________________

La gamme Kartell est disponible à Montpellier, Nîmes et Avignon, chez RBC mobilier. Comptez un peu plus de 400 € pour la version de base.

30 décembre 2007

Le design s'invite à table, ou le beau et le bon

Faire une table de fête, cela ne s'improvise pas. Une belle nappe, un chemin de table, de jolis couverts, des assiettes lumineuses, des bougies, des fleurs, quelques étoiles brillantes... Mais a-t-on pensé... à la bouteille d'eau ? Celle qui va rester posée sur la table durant tout le repas. Tant qu'à faire, autant qu'elle soit jolie.

Depuis quelques années maintenant, Evian a bien compris la problématique et propose, pour les fêtes de fin d'année, une édition limitée de sa bouteille en verre. Cette année, c'est Christian Lacroix qui la signe. Mieux. Il en a créé deux modèles. La "prêt à porter", que l'on retrouve en grande surface et que l'on peut s'offrir pour moins de 2 €. Parée de guirlandes de fleurs d'altitude prises dans le givre, elle offre un joli décor finement ciselé. Voilà qui change de la vulgaire bouteille en plastique.

3308bcb0dfb4463d4839a77cfbfeeb5c.jpg
La bouteille "prêt à porter", à gauche, et la bouteille "Haute couture", à droite - Evian.

Et puis la "haute couture", en édition très limitée. Mi fée des neiges, mi Reine des glaces, cette bouteille est un hommage à la femme. Elle n'a pas été mise en vente dans le commerce, mais exposée, comme une oeuvre d'art qu'elle tend à être.

Voilà pour l'eau. L'autre tendance, c'est de faire du beau et du bon à la fois. Cette fois-ci, c'est Fauchon qui s'y colle. On a découvert les éclairs Léopard. Au chocolat ou au café. Ils coûtent 6 €. Pas excessif pour une pâtisserie luxueuse. Et c'est l'occasion de se faire un petit plaisir.

991e31e2c744599ab7e4dd2316b36b60.jpg
 Les éclairs Léopard - Fauchon.
73059b3ada68fb2dd1f0eb3419be0f47.jpg

Le gâteau Disco - Fauchon.

Autre référence au catalogue de l'épicier de la place de la Madeleine, le gâteau disco. En chocolat au coeur de cerises griottes et de chantilly légère... Il faut compter 55 € pour six à huit convives.

Autre star de la gastronomie belle et bonne, Lenôtre s'est associé, cette année à Karl Lagerfeld pour sa traditionnelle bûche de Noël. Assemblage de trois chocolats, posée sur un écrin en miroir, cette bûche succédait à celle dessinée, l'an dernier par Philippe Starck.

0c886f89e782bec573a3c7ddb34a3dc0.jpg
La bûche 2007 par Karl Lagerfeld - Lenôtre.
46983d5535455eddb6359b6a1ab878d6.jpg
La bûche 2006 par Philippe Starck - Lenôtre.

On atteint ici, avec ces deux dernières bûches, en éditions très limitées, les sommets du luxe. Et malheureusement pour les provinciaux, il fallait être à Paris (ou à Cannes) pour s'offrir les deux créations de Lenôtre. Mais elles sont l'exemple que le design s'invite bel et bien à table, et pas uniquement dans le dessin des assiettes. Pour le plaisir des yeux... et du palais.

M. M.
_________________________
Plus d'infos  : Lenôtre, Fauchon, Evian.