Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 juillet 2008

Barajas, ou le renouveau de l'aéroport de Madrid

Bravo à Paul qui a facilement trouvé la réponse à la petite énigme. Il s'agit en effet de l'aéroport de Madrid Barajas, et plus spécifiquement de son aérogare n° 4. Un véritable chef d'oeuvre, dont la toiture ondulée en bambou a désormais fait le tour du monde.

On doit ce dessin assez exceptionnel à Richard Rogers, celui là même qui, associé à Renzo Piano, a conçu le centre Georges-Pompidou (Beaubourg pour les intimes).

be081c7b13d314d5be924f324e0a15b1.jpg
b3c6166df0d66261af5d05b664193d22.jpg
 
c9c595830db7393741e4401592ba7ce8.jpg
56eee127f7315fa29df367208cde8508.jpg
b91165b4ff7f4c0f38e2f084d70322c4.jpg
b347daa6676a8f2c1863deb887e1b0df.jpg
9ef85e3bb167b8a393d5224aea9fea77.jpg
659c39eca30a213fa3c2fba35821d5fc.jpg
Photos M. M. et  Richard Roger Partnership
 

Prévu pour accueillir jusqu'à 70 millions de passagers par an, Barajas 4 a été inauguré en février 2006, par lePremier ministre espagnol, Jose Luis Zapatero. Ce nouveau terminal vient de donner un coup de neuf à un ensemble aéroportuaire ouvert en 1933. Le nouveau terminal mesure 1,2 km de long, pour une superficie de  500 000 m2 et peut accueillir 38 avions. Le satellite fait 300 000 m2 pour 26 avions. Il est dédié au vols internationaux en dehors de l'espace Shengen.

   

23cacfbd3e9b551edbd1d7316d1d32bf.jpgEt si vous vous intéressez à l'architecture aéroportuaire, on ne peut que vous conseiller la lecture du livre de Hugh Pearman, aux éditions du Seuil, "Aéroports, un siècle d'architecture".

Il est notamment disponible chez Amazon, mais également dans toutes les bonnes librairies. Pour 45 €, l'auteur vous propose un panorama complet de l'architecture de ces grands bâtiments, voués aux voyages, mais qui, pour les plus importants dans le monde, sont de véritables villes, où travaillent des milliers de personnes, où dorment des centaines de voyageurs en transitent, où ils se restaurent, font du shopping, vont chez le coiffeur ou à la messe, consultent un médecin... 

Bien entendu, quelques pages sont consacrées à Roissy, l'un des plus grands d'Europe. Et vous reconnaîtrez des images de l'aéroport madrilène, qui était encore en construction quand le livre est paru.

Pour les Montpelliérains, depuis le mois d'avril, un vol relie Madrid à la capitale héraultaise trois fois par semaine. Outre la découverte de Madrid qui s'offre aux voyageurs, les passionnés d'architecture pourront toujours flâner dans l'aéroport.

M. M.