Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 juin 2011

Le FAV, ou le festival des architectures vives débute

Il est devenu un des moments phare de la vie montpelliéraine. Le festival des architectures vives se déroule cette semaine, du 15 au 19 juin dans l'Ecusson, et plus particulièrement dans les cours un peu secrètes des hôtels particuliers.

Cette année, c'est le thème de la rencontre qui a été choisi par les organisateurs. Une dizaine de projets retenus, sur près de 200 dossiers de candidatures envoyés. Et voilà donc la 6e édition lancée. Avec une nouveauté cette année, le public est invité à voter pour la réalisation qu'il préfère. En dehors du prix décerné traditionnellement par le jury.

fav parcours.png

Nouveauté aussi, le pavillon du festival, qui permet de retrouver toutes les informations pratiques sur les différentes performances. Il est situé à la Chambre de commerce et d'industrie.

architecture, festival architectures vives, montpellier, 2011

Promenez vous donc dans les rues de Montpellier à la découverte de ces réalisations et n'hésitez pas à voter !

 

Plus d'informations sur le site du FAV : http://festivaldesarchitecturesvives.com

 

 

20 septembre 2010

FAV 2011, ou l'appel à candidature

Amis architectes, le comité d'organisation du Festival des architectures vives de Montpellier vient de lancer son appel à candidatures pour l'édition qui se déroulera en juin 2011. Une petite lettre d'intention, une idée de projet, voilà ce qui vous ait demandé. Le thème retenu pour cette nouvelle édition : la rencontre. A vous de nous dire comment le marier avec les vieilles cours d'hôtels particuliers de l'Ecusson.

FAV.jpg

On attend vos propositions avec impatience.

Plus de renseignements sur les modalités pratiques ici ou là :

APPEL A CANDIDATURES


À l’occasion du 6e FESTIVAL DES ARCHITECTURES VIVES à MONTPELLIER, l’association Champ Libre lance un appel à candidatures pour réaliser 10 interventions. Le Festival s’inscrit au coeur de la ville de Montpellier; il se déroulera dans l’Ecusson et plus spécifiquement dans les cours intérieures de certains hôtels particuliers. Par-là même il sera proposé un parcours aux visiteurs, sorte de découverte architecturale au coeur de la ville. Ainsi, l’objectif du FAV de Montpellier est d’une part, d’ouvrir aux habitants, le temps du festival ces lieux emblématiques et d’autre part - grâce à l’intervention des équipes de créateurs qui présenteront une oeuvre spécifique à chaque lieu - de révéler une relation intime entre une architecture contemporaine, une installation et un site patrimonial.
Thème du Festival 2011 : La Rencontre
Sélection des équipes sur dossier : Les dossiers de candidature doivent parvenir au plus tard le 15 décembre 2010 à minuit, heure Française (GMT+1 / date d’émission du courriel faisant foi).
Constitution du dossier de candidature :
+ Présentation de l’équipe, ces membres, avec Curriculum Vitae de chaque membre
+ Références imagées de réalisations architecturales, installations, concours…
+ Note d’intention au regard du Festival des Architectures Vives de Montpellier et de la
thématique La Rencontre
La consultation est ouverte aux jeunes architectes et architectes-paysagistes.
Les dossiers doivent nous parvenir par courrier électronique au format PDF à l’adresse suivante : asso_champlibre@yahoo.fr
Merci de préciser dans l’intitulé du mail « Candidature FAV 2011 Montpellier », et de ne pas envoyer de fichiers trop lourds ( 10 Mo maximum par candidature).
Un dossier présentant en détail le thème et les contraintes techniques liées à la conception d’une intervention (sol, exposition, visiteurs, proposition d’implantation …) sera adressé aux candidats sélectionnés. Les résultats de la sélection seront annoncés courant janvier. La date limite de remise des projets est fixée au 15 février 2011.


Le Festival aura lieu du 15 au 19 juin 2011.
Une subvention de 1 000,00 € TTC sera allouée à chacun des 10 projets réalisés.

Un ouvrage de la 6ème édition présentant les réalisations sera édité fin d’année 2011. Toutes les questions doivent être adressées par email à l’association Champ Libre asso_champlibre@yahoo.fr Site FAV : http://favmontpellier.nerim.net


Des Architectures Vives

Le Festival des Architecture Vives souhaitent répondre à l’évolution de la pratique architecturale qui, intégrant tous les domaines connexes à sa culture, n'hésite plus à s'affirmer dans ses réalisations. Les Architectures Vives sont éphémères et évolutives par nature, elles sont chaque fois ponctuelles, inscrites dans une courte temporalité et pensées pour un lieu spécifique. Tel une réalité augmenté, elles s’ajoutent, transforment, révèlent un espace oublié car invisible ou au contraire trop vu. Respectueuses de milieu d’inscription, elles le transfigurent en un environnement habité où le passé, le présent voir même le futur ne font qu’un. Les architectures Vives créent un environnement où l’imaginaire de chacun prend place. Ainsi, elles ont le sens de l'humour, autant que de l'humilité. Quand on voudrait figer l'architecture dans le miroir de la grande Histoire et du Patrimoine, les Architectures Vives préfèrent pour leur part, la prérogative de l'usage au droit de l'auteur. Elles sont copyleft dans leur attitude et se réjouissent sincèrement de toute réappropriation libre et constructive.
Refusant l'immuable, le temps du festival elles questionnent notre environnement quotidien. S'adressant à un large public, elles proposent une aventure sensitive, offrent un regard décalé. Elles se positionnent comme un révélateur. Les architectures Vives sont objet de désir, d'envie et
souhaitent simplement retrouver le sens du plaisir du lieu, de la ville, offrir du sensible et du tactile, repositionner l’Homme au coeur de l’architecture. Pour cette 6ème édition du Festival des Architectures Vives à Montpellier les lieux choisis sont en adéquation avec cette ville historique. Une de ses richesses est la présence dans le coeur de la ville de nombreux hôtels particuliers. Aujourd'hui, Montpellier en compte plus de soixante-dix. Nombre de ces hôtels et cours intérieures privés, ne sont pas accessibles au public. Ainsi, l'objectif de ce festival est double. D'une part ouvrir aux habitants ces sites emblématiques, leur faire découvrir les lieux cachés de leur propre ville. D'autre part, grâce à l'intervention des équipes de créateurs présentant une oeuvre spécifique à chaque lieu, il s'agit de révéler une relation intime entre une architecture contemporaine et un site patrimonial.
Dans leur histoire les cours, espaces semi-publics semi-privés, se sont vus attribuer des fonctions très diverses entre lieu de représentation, d’accueil de distribution, mais aujourd’hui les cours restent inhabitées. Dénuée de toute fonction, elles se présentent comme de simples espaces traversés pour rejoindre un lieu privé. Oubliées, car inaccessibles, ou oubliées car inappropriées, ces cours disparaissent petit à petit d’une connaissance commune, voir d’un imaginaire collectif. Elles deviennent de véritables espaces oubliés et pourtant possèdent une spécificité propre, jouant entre ombre et lumière, offrant une possibilité de magnifier ces lieux par peu de chose. Ainsi, l’architecture contemporaine par jeu révèlera et réveillera des sites endormis.

FESTIVAL DES ARCHTECTURES VIVES 2010 6e Edition à Montpellier
La Rencontre « RENCONTRE. n. f. Hasard, occasion qui fait trouver fortuitement une personne, une chose. Bonne, mauvaise rencontre. Heureuse, malheureuse rencontre… Je fis rencontre d'un tel. Je fis, j'eus telle rencontre. Éviter la rencontre de quelqu'un. Il y a de singulières rencontres dans la vie. Une arme de rencontre…
Se dit aussi du Fait de joindre une personne en allant intentionnellement au-devant d'elle… se dit aussi de l'Entrée en contact de deux corps. La rencontre des atomes. » Définition du Dictionnaire de l’Académie Française 8ème Edition

Ainsi, La Rencontre est plurielle dans son sens et dans sa forme. Elle parle des Hommes, ceux qui habitent le lieu, ceux qui le traversent, ceux qui le découvrent, ceux qui le réinventent, ceux qui par curiosité ou envie s’y retrouve. Evoquant ainsi la rencontre des corps, créant des attractions voire répulsions temporaires ainsi que des frottements. L’homme est au coeur de cette rencontre. Mais la Rencontre c’est aussi celle de l’architecture. L’une figée, statique, immuable magnifiée et admirée, et l’autre dynamique, fluide, éphémère, volage et inventive. Croisant les matières, les formes, les couleurs, respectant et révélant l’écrin et de fait offrant un environnement propice à le rencontre des corps. Enfin, la rencontre c’est celle des temps et des générations. L’architecture devient prétexte à de nouvelles rencontres autour d’un objet intergénérationnel et commun, à savoir un espace de partage, où l’on se croise, se voit, et enfin se rencontre. La rencontre des temps constitue une nouvelle temporalité non plus linéaire mais réseautique, où le passé se joue du présent, inscrit des actions dans un avenir actuel, où le « maintenant » révèle un passé enfoui. Ainsi durant le temps du Festival des Architectures Vives, les temps, les gens, les architectures,
seront à la fois des révélateurs, acteurs, et objets de La Rencontre.

 

18 juin 2010

Architectures vives, ou le festival de Montpellier a débuté

On vous en a parlé ici, mais désormais on est dans le concret. Ainsi donc a débuté la cinquième édition du festival des Architectures vives de Montpellier, occasion rare de pénétrer certaines cours d'hôtels particuliers de l'Ecusson d'ordinaire fermées au public.

 

FAV10_ProjetVortex.jpg

Plus d'informations et le programme détaillé sur le site du FAV

30 avril 2010

Architectures vives, ou le festival estival de Montpellier

Tous les ans, quelques cours d'hôtels particuliers de Montpellier se transforment, le temps d'un long week-end. La raison de cette mue : elles sont investies par des architectes à l'occasion d'un festival assez exceptionnel. L'objet est simple, transformer, donner une nouvelle vision, de ces cours centenaires par une installation architecturale qui ne doit pas dénaturer le lieu, mais au contraire lui donner un second souffle, qui doit en changer notre point de vue, notre façon de l'aborder.
Pour l'édition 2010, une dizaine de projets a été retenue. Et comme toujours, le jury de sélection dont j'ai eu la chance et le privilège de faire partie cette année, s'est attaché à dénicher quelques pépites, des propositions hors du commun, surprenantes, innovantes. En 2010, le thème retenu est "Entre ombre et lumière". Des candidatures sont venues de partout dans le monde, preuve de l'intérêt grandissant pour cette manifestation qui fête cette année son cinquième anniversaire.
Voici les images des projets avec le nom des architectes qui le proposent.


BIANCO STUDIO - Maurizio BURRAGATO / Giogio BURRAGATO - Architectes MILAN – Italie
FAV10_Bianco-new.jpg

Laurent BARIAT / Fanny DOHEN - Architectes LYON
FAV10_DohenBariat2-new.jpg

Emilie QUENEY / Markus SCHORK - Architectes PARIS
FAV10_EntreOmbreEtLumière.jpg


LA MUTUELLE - Sonia SIFFLET / Maxime ENRICO / Emmanuelle CHIAPPONE-PIRIOU / Dimitri ROUSSEL - Architectes PARIS
FAV10_Kub(or)05.jpg


JMP LAND.ART.SCAPE.ARCHITECTURE - Josep MUÑOZ I PEREZ - Architecte BARCELONE - Espagne
FAV10_LandArtScape.jpg


ABC STUDIO - Yann CACLIN / Doonam BACK - Architectes NANCY
FAV10_lumi-air02.jpg

Université invitée :  College of Design University of Kentucky Lexington, Kentucky USA. Professeurs : Michael McKay et Liz Swanson Dean : Michael Speak Etudiants : Jordan Hines, Joanna Grant et Ricky Sparks
FAV10_Performa.jpg


VORTEX- Pierre LAURENT / Nicolas GRUN - Architectes STRASBOURG
FAV10_ProjetVortex.jpg

SPLACE- Andrea BOSIO / Giacomo CASSINELLI / Antonio LAVARELLO / Katia PERINI / Fabio VALIDO - Architectes GENES – Italie
FAV10_Truthehole.jpg


Guillaume GIROD - Architecte GRENOBLE
FAV10_up sky down01.jpg


MONO - Fumiaki NAGASHIMA/ Mami Maruoka NAGASHIMA - Architectes  YOKOHAMA – Japon
FAV10_Proje.jpg

Tout ceci sera à découvrir du 17 au 20 juin 2010, en flânant dans les rues de Montpellier. Aucune raison de s'en priver. D'une part, cette manifestation est gratuite. Et d'autre part, c'est l'occasion quasi inespérée de rentrer dans certaines cours d'immeubles de l'Ecusson d'ordinaire fermées au public.
M. M.

05 mai 2008

Architectures vives, ou le festival vivant de Montpellier

On vous a déjà parlé d'Elodie Nourrigat, cette jeune architecte de Montpellier, récemment récompensée par un prix européen et consacrée parmi les 40 étoiles montantes de l'architecture du vieux continent. Eh bien, cette jeune femme a plus d'une corde à son arc. Et avec son associé au sein du cabinet N+B, Jacques Brion, elle est également l'organisatrice du festival Architectures vives. En juin prochain, ce sera la troisième édition d'un événement bien parti pour s'inscrire, malgré le côté éphémère des créations, dans la durée.

Archi#Déco#Design : Qu'est ce que c'est que ce festival  ?

Elodie Nourrigat :  Notre idée, c'est d'intéresser les gens, le grand public à l'architecture, lui donner un côté moins solennel, moins lourd. Et si l'on veut intéresser à l'architecture contemporaine, il faut montrer que l'endroit est un lieu de plaisir. C'est pourquoi nous avons eu l'idée d'un dialogue entre un lieu patrimonial, les cours des hôtels particuliers de Montpellier, et l'architecture contemporain.

# : Quelle est la démarche des architectes qui exposent ?

E.N. :  A chaque fois, il faut essayer d'interroger le lieu. A l'époque, les cours étaient des lieux publics, ils sont maintenant privés la plupart du temps. Il faut donc s'interroger sur cette ambiguité. Chaque architecte va donner sa propre réponse pour que chaque visiteur y trouve également sa propre réponse.

# : C'est très ouvert comme démarche...

E.N. : Nous ne voulons surtout pas être un festival donneur de leçons. Si, en visitant, il y a une prise de conscience, c'est déjà cela de gagné !

# : Comment sont sélectionnés les projets ?

E.N. : Nous avons lancé un appel à candidature. On a juste demandé, dans un premier temps, un CV et une lettre d'intention. Ensuite, pour les architectes retenus par le jury, nous avons fait une visite des lieux. Les candidats ont alors réalisé un projet, qui à chaque fois, est une oeuvre originale.

# : Mais quelle est la différence avec une création artistique contemporaine ?

E.N. : Nous demandons aux gens de travailler sur la notion de la gestion de l'espace. On demande aux gens d'interagir avec le lieu. Nous avons des artistes qui interviennent, mais ils font une installation spécifique pour le lieu.

# : Quel est le public du festival ?

E.N. : Tout le monde. Les gens viennent par curiosité, parfois uniquement pour découvrir les cours d'ordinaire fermées au public.  D'ailleurs, on essaye chaque année, d'ouvrir de nouvelles cours, mais il faut l'accord des propriétaires, car la plupart sont privées. On a un public familial, des visites d'écoles aussi. D'ailleurs, dans chaque cours, des étudiants de l'école d'architecture de Montpellier sont présents pour expliquer l'installation. En général, les gens sont contents. Et de toute façon, on souhaite qu'une vraie convivialité s'installe.

# : C'est aussi l'occasion de montrer une autre architecture, puisque Montpellier est très marquée par de grands architectes bâtisseurs : Bofill, Portzamparc...

E.N. : Bofill a amené la ville dans une autre dimension. Et c'est vrai que ces grands architectes, de qualité, ont marqué Montpellier.

Archi#Déco#Design reviendra plus longuement sur le festival, en présentant les projets retenus. A noter tout de même, les dates de la manifestation. Elle aura lieu du 12 au 15 juin 2008. On vous laisse tout de même songer au festival avec quelques images des éditions précédentes.

e88526e4e89df2a0751a7a86d33e9e53.jpg
51390e1f17a977274cfe16b9a2e47c85.jpg
8ee9cd69c72e3574a242cd469df18aa3.jpg
4de5966ddcf7b72bc911038d59011bbf.jpg

_____________________

A découvrir également sur le site internet du festival.