Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 décembre 2009

Evian pour Noël, ou Paul Smith met la bouteille en couleurs

C'est une tradition chez Evian. Pour les fêtes de fin d'années, la bouteille en verre s'offre une robe de soirée. Gaultier, Lacroix ont déjà oeuvré. Cette année, c'est le so british Paul Smith qui appose ses rayures bayadères sur le flacon.

Packshot_5_Bouteilles.jpg

Nous, on ne vous le cache pas, on est fan absolu. Une jolie manière de décorer sa table pour le réveillon...

packshot_bouteille.jpg

Ah, au fait, pour les collectionneurs, il y a une subtilité. Ce n'est pas une bouteille, mais cinq qui existent, se différenciant par leurs capsules, marquées du logo PS. Allez, on file au supermarché du coin pour essayer de la dénicher !

M. M.

30 décembre 2007

Le design s'invite à table, ou le beau et le bon

Faire une table de fête, cela ne s'improvise pas. Une belle nappe, un chemin de table, de jolis couverts, des assiettes lumineuses, des bougies, des fleurs, quelques étoiles brillantes... Mais a-t-on pensé... à la bouteille d'eau ? Celle qui va rester posée sur la table durant tout le repas. Tant qu'à faire, autant qu'elle soit jolie.

Depuis quelques années maintenant, Evian a bien compris la problématique et propose, pour les fêtes de fin d'année, une édition limitée de sa bouteille en verre. Cette année, c'est Christian Lacroix qui la signe. Mieux. Il en a créé deux modèles. La "prêt à porter", que l'on retrouve en grande surface et que l'on peut s'offrir pour moins de 2 €. Parée de guirlandes de fleurs d'altitude prises dans le givre, elle offre un joli décor finement ciselé. Voilà qui change de la vulgaire bouteille en plastique.

3308bcb0dfb4463d4839a77cfbfeeb5c.jpg
La bouteille "prêt à porter", à gauche, et la bouteille "Haute couture", à droite - Evian.

Et puis la "haute couture", en édition très limitée. Mi fée des neiges, mi Reine des glaces, cette bouteille est un hommage à la femme. Elle n'a pas été mise en vente dans le commerce, mais exposée, comme une oeuvre d'art qu'elle tend à être.

Voilà pour l'eau. L'autre tendance, c'est de faire du beau et du bon à la fois. Cette fois-ci, c'est Fauchon qui s'y colle. On a découvert les éclairs Léopard. Au chocolat ou au café. Ils coûtent 6 €. Pas excessif pour une pâtisserie luxueuse. Et c'est l'occasion de se faire un petit plaisir.

991e31e2c744599ab7e4dd2316b36b60.jpg
 Les éclairs Léopard - Fauchon.
73059b3ada68fb2dd1f0eb3419be0f47.jpg

Le gâteau Disco - Fauchon.

Autre référence au catalogue de l'épicier de la place de la Madeleine, le gâteau disco. En chocolat au coeur de cerises griottes et de chantilly légère... Il faut compter 55 € pour six à huit convives.

Autre star de la gastronomie belle et bonne, Lenôtre s'est associé, cette année à Karl Lagerfeld pour sa traditionnelle bûche de Noël. Assemblage de trois chocolats, posée sur un écrin en miroir, cette bûche succédait à celle dessinée, l'an dernier par Philippe Starck.

0c886f89e782bec573a3c7ddb34a3dc0.jpg
La bûche 2007 par Karl Lagerfeld - Lenôtre.
46983d5535455eddb6359b6a1ab878d6.jpg
La bûche 2006 par Philippe Starck - Lenôtre.

On atteint ici, avec ces deux dernières bûches, en éditions très limitées, les sommets du luxe. Et malheureusement pour les provinciaux, il fallait être à Paris (ou à Cannes) pour s'offrir les deux créations de Lenôtre. Mais elles sont l'exemple que le design s'invite bel et bien à table, et pas uniquement dans le dessin des assiettes. Pour le plaisir des yeux... et du palais.

M. M.
_________________________
Plus d'infos  : Lenôtre, Fauchon, Evian.