Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 mars 2008

la polychair de Robin Day

C'est l'histoire d'une banale chaise en plastique. La Polychair, dessinée par l'Anglais Robin Day et fabriquée par la société Hille. Elle a été conçue en 1962 et depuis, a été produite à plus de 14 millions d'exemplaires à travers le monde. Chaise que l'on retrouve dans les écoles, les bâtiments publics. Facile à vivre, tellement simple, elle s'est révélée aussi par son prix abordable. Elle a été déclinée en plusieurs versions, dont celle que nous présentons aujourd'hui, la chaise à roulettes.

fd961985b2952c67f32563f78e7013a6.jpg
La Polychair, dessinée par Robin Day. 

Tellement simple dans le dessin qu'il n'est pas étonnant de retrouver non pas des copies, mais des petites soeurs, s'inspirant des lignes de la doyenne anglaise. C'est en Suède, chez Ikea, qu'on a trouvé la Snille. Outre la ligne, assez intemporelle, elle reprend les bases de la Polychair, et notamment le prix puisque on peut emporter Snille pour moins de 20 €.

5d5ddb0e24f73ab0eea7f1f294d4af2d.jpg
Snille, chez Ikea - 19,95 €.
 

La Polychair est disponible dans de très nombreux coloris. Chez Ikea aussi,  on la trouve en blanc, bleu-vert, rouge ou rose. Faute de trouver l'originale, qui a plus de 45 ans n'a pas pris une ride, la version suédoise est tout aussi rafraîchissante.

M. M.

____________________

Plus d'infos sur la Polychair sur le site de Hille. Et sur Snille, consultez Ikea. 

01 mars 2008

Kelly Hoppen, ou l'art de la décoration britannique

Si on doute parfois des qualités des Anglais dans le domaine de la gastronomie (encore que le génial Jamie Oliver en soit le parfait contre-exemple), il est un domaine dans lequel on ne peut que les louer : la décoration.

1f3a9f9789113544dc4d5c7c5a0277e5.jpg

Pas étonnant donc de tomber sous le charme de Kelly Hoppen, décoratrice chevronnée, reconnue dans le monde entier. On lui doit, entre autres, les aménagements des cabines de la compagnie aérienne British airways, des maisons de campagne ou des lieux plus institutionnels. Forte de son expérience, elle anime également des stages, des cours, des sessions de formation, pour les professionnels, comme pour les particuliers.

Comme ces stages ne sont pas accessibles - financièrement - à tous, le livre qui vient de sortir aux Editions du Chêne devrait combler les fanas de décoration. D'abord par la qualité de ses images. Tout y est feutré, raffiné, invitant au calme et au repos. Et ce n'est pas sans raison. Kelly Hoppen dévoile ses recettes, pièces par pièces, thèmes par thèmes, pour réussir la décoration de son intérieur. Choix des matières, des couleurs, agencement de la lumière, elle n'oublie aucun détail. Au fil des pages, la décoratrice dévoile ses règles d'or, des conseils parfois simples, tellement simples, mais si bons quand ils sont rappelés. Si, après cette lecture, votre intérieur n'est pas parfait, ce serait à n'y rien comprendre.

M. M.

______________________

"A l'école de Kelly Hoppen", par Helen Chislett et des photographies de Vincent Knapp, Editions du chêne - 176 pages - 29,90 €.

02 février 2008

Les petits espaces, ou comment Terence Conran donne de grands conseils

S'il est un expert dans le domaine de la décoration et de l'aménagement de la maison, c'est bien Terence Conran. Fondateur des magasins Habitat, c'est un grand designer qui a su révolutionner la discipline dans les années 1960. Il a notamment créé une agence d'architecture et de décoration intérieure, Conran & partners, qui a de nombreuses réalisations à son actif, un peu partout dans le monde.

567b40c038919e522e24299520a06b20.jpg

Outre son activité en studio, Terence Conran est également un écrivain prolixe. Il enchaîne les ouvrages sur l'aménagement de la maison, suivant toujours les dernières tendances. Tout récemment, les éditions Gründ ont sorti "Les petits espaces". Dans la première partie, Terence Conran traite de la manière d'optimiser les petites surfaces, afin d'exploiter au mieux tous les centimètres carrés. Il suggère les meilleures modifications à effectuer pour tirer le meilleur parti de la surface. Dans un chapitre consacré à la décoration et à l'ameublement, l'architecte décrit les méthodes pour susciter l'impression d'espace. Le chapitre "S'agrandir" décrit les stratégies qui permettent d'y parvenir, de la reconversion de surfaces à la construction d'annexes.

La deuxième partie de l'ouvrage présente une analyse détaillée, pièce par pièce. Et pour que le lecteur se rende encore mieux compte des astuces données par l'architecte, six études de cas sont proposées. On y découvre notamment un étonnant projet d'aménagement de studio dans un garage, à Los Angeles ou une maison familiale tout en bois et en longueur au Japon.

Avec ce livre, Terence Conran prouve encore, s'il le fallait, qu'il reste un expert toujours aussi pointu, toujours aussi à la pointe de l'actualité, toujours aussi en phase avec les grandes tendances. Et toujours aussi prescripteur de mode.

M. M.

____________________________

"Les petits espaces", par Terence Conran, éditions Gründ, 225 pages. 29,95 €.

20 décembre 2007

Des lampadaires, ou comment voir la vie en grand...

Et pourquoi pas... une lampe de bureau géante comme lampadaire ? L'idée peut paraître surprenante. Pourtant c'est tendance à fond. Premier exemple avec la magnifique lampe éditée par Anglepoise, un fabricant anglais, plus connu pour le matériel à destination des architectes ou des médecins. A l'occasion du 70e anniversaire de la lampe "1227", la société de sa très gracieuse majesté a édité son produit phare en multipliant l'échelle. Le résultat est surprenant. Et a son prix : il faut compter plus de 3 000 € pour se l'offrir.
  
a80a63079d0bf28592998bcfd8dd9c64.jpg
Giant 1227 par Anglepoise. Existe en  vermillon et crème. A noter une série limitée floquée noire.
Plus de renseignement sur le site d'Anglepoise. Disponible également par correspondance chez Conran Shop.

Alors on a trouvé une solution alternative. Et beaucoup moins douloureuse pour le porte-monnaie. C'est chez le scandinave BoConcept qu'on a déniché une lampe de bureau géante. Sur l'image, on ne se rend pas vraiment compte de la taille de l'objet. Mais il fait près de 2 mètres de haut. On est loin du "record" de l'Anglepoise, qui atteint le sommet de 4 mètres. On est aussi loin des sommets en terme de tarif. Il faudra tout de même débourser 498 € pour se l'offrir.

f6b0bf1616019a83fb0c70c7a5d17f2b.jpg
Lampadaire Mega Desk - 498 € - En vente chez BoConcept.