Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 juin 2011

Le FAV, ou le festival des architectures vives débute

Il est devenu un des moments phare de la vie montpelliéraine. Le festival des architectures vives se déroule cette semaine, du 15 au 19 juin dans l'Ecusson, et plus particulièrement dans les cours un peu secrètes des hôtels particuliers.

Cette année, c'est le thème de la rencontre qui a été choisi par les organisateurs. Une dizaine de projets retenus, sur près de 200 dossiers de candidatures envoyés. Et voilà donc la 6e édition lancée. Avec une nouveauté cette année, le public est invité à voter pour la réalisation qu'il préfère. En dehors du prix décerné traditionnellement par le jury.

fav parcours.png

Nouveauté aussi, le pavillon du festival, qui permet de retrouver toutes les informations pratiques sur les différentes performances. Il est situé à la Chambre de commerce et d'industrie.

architecture, festival architectures vives, montpellier, 2011

Promenez vous donc dans les rues de Montpellier à la découverte de ces réalisations et n'hésitez pas à voter !

 

Plus d'informations sur le site du FAV : http://festivaldesarchitecturesvives.com

 

 

08 mars 2011

La résidence du Moulin de Sémalen, ou la couleur investit les bords du Lez

C'est au bord du Lez à Montpellier, derrière le lycée Mermoz, qu'est sortie de terre la résidence du Moulin de Sémalen. Un bâtiment signé par les architectes Gilles Cusy et Michel Maraval. Si la façade arbore dans sa majorité une teinte grise, ce n'est vraiment pas ce que l'on retient. Les balcons orange ou encore les loggias aux vitres verte ou violette sont les éléments forts de cette résidence. Peut-être est-ce la proximité du tramway à fleurs de la ligne 2, qui passe à ses pieds, qui a inspiré les architectes montpelliérains.

D'une hauteur de 19 m sur cinq niveaux, ce bâtiment tranche radicalement avec ce qui se fait ailleurs en ville. Et c'est peut-être pour cela qu'on l'aime encore plus !

Texte et photos M. M.

architecture, montpellier, cusy maraval, moulin de semalen

 

architecture, montpellier, cusy maraval, moulin de semalen

architecture, montpellier, cusy maraval, moulin de semalen

architecture, montpellier, cusy maraval, moulin de semalen

architecture, montpellier, cusy maraval, moulin de semalen

architecture, montpellier, cusy maraval, moulin de semalen

 

 

 

20 septembre 2010

FAV 2011, ou l'appel à candidature

Amis architectes, le comité d'organisation du Festival des architectures vives de Montpellier vient de lancer son appel à candidatures pour l'édition qui se déroulera en juin 2011. Une petite lettre d'intention, une idée de projet, voilà ce qui vous ait demandé. Le thème retenu pour cette nouvelle édition : la rencontre. A vous de nous dire comment le marier avec les vieilles cours d'hôtels particuliers de l'Ecusson.

FAV.jpg

On attend vos propositions avec impatience.

Plus de renseignements sur les modalités pratiques ici ou là :

APPEL A CANDIDATURES


À l’occasion du 6e FESTIVAL DES ARCHITECTURES VIVES à MONTPELLIER, l’association Champ Libre lance un appel à candidatures pour réaliser 10 interventions. Le Festival s’inscrit au coeur de la ville de Montpellier; il se déroulera dans l’Ecusson et plus spécifiquement dans les cours intérieures de certains hôtels particuliers. Par-là même il sera proposé un parcours aux visiteurs, sorte de découverte architecturale au coeur de la ville. Ainsi, l’objectif du FAV de Montpellier est d’une part, d’ouvrir aux habitants, le temps du festival ces lieux emblématiques et d’autre part - grâce à l’intervention des équipes de créateurs qui présenteront une oeuvre spécifique à chaque lieu - de révéler une relation intime entre une architecture contemporaine, une installation et un site patrimonial.
Thème du Festival 2011 : La Rencontre
Sélection des équipes sur dossier : Les dossiers de candidature doivent parvenir au plus tard le 15 décembre 2010 à minuit, heure Française (GMT+1 / date d’émission du courriel faisant foi).
Constitution du dossier de candidature :
+ Présentation de l’équipe, ces membres, avec Curriculum Vitae de chaque membre
+ Références imagées de réalisations architecturales, installations, concours…
+ Note d’intention au regard du Festival des Architectures Vives de Montpellier et de la
thématique La Rencontre
La consultation est ouverte aux jeunes architectes et architectes-paysagistes.
Les dossiers doivent nous parvenir par courrier électronique au format PDF à l’adresse suivante : asso_champlibre@yahoo.fr
Merci de préciser dans l’intitulé du mail « Candidature FAV 2011 Montpellier », et de ne pas envoyer de fichiers trop lourds ( 10 Mo maximum par candidature).
Un dossier présentant en détail le thème et les contraintes techniques liées à la conception d’une intervention (sol, exposition, visiteurs, proposition d’implantation …) sera adressé aux candidats sélectionnés. Les résultats de la sélection seront annoncés courant janvier. La date limite de remise des projets est fixée au 15 février 2011.


Le Festival aura lieu du 15 au 19 juin 2011.
Une subvention de 1 000,00 € TTC sera allouée à chacun des 10 projets réalisés.

Un ouvrage de la 6ème édition présentant les réalisations sera édité fin d’année 2011. Toutes les questions doivent être adressées par email à l’association Champ Libre asso_champlibre@yahoo.fr Site FAV : http://favmontpellier.nerim.net


Des Architectures Vives

Le Festival des Architecture Vives souhaitent répondre à l’évolution de la pratique architecturale qui, intégrant tous les domaines connexes à sa culture, n'hésite plus à s'affirmer dans ses réalisations. Les Architectures Vives sont éphémères et évolutives par nature, elles sont chaque fois ponctuelles, inscrites dans une courte temporalité et pensées pour un lieu spécifique. Tel une réalité augmenté, elles s’ajoutent, transforment, révèlent un espace oublié car invisible ou au contraire trop vu. Respectueuses de milieu d’inscription, elles le transfigurent en un environnement habité où le passé, le présent voir même le futur ne font qu’un. Les architectures Vives créent un environnement où l’imaginaire de chacun prend place. Ainsi, elles ont le sens de l'humour, autant que de l'humilité. Quand on voudrait figer l'architecture dans le miroir de la grande Histoire et du Patrimoine, les Architectures Vives préfèrent pour leur part, la prérogative de l'usage au droit de l'auteur. Elles sont copyleft dans leur attitude et se réjouissent sincèrement de toute réappropriation libre et constructive.
Refusant l'immuable, le temps du festival elles questionnent notre environnement quotidien. S'adressant à un large public, elles proposent une aventure sensitive, offrent un regard décalé. Elles se positionnent comme un révélateur. Les architectures Vives sont objet de désir, d'envie et
souhaitent simplement retrouver le sens du plaisir du lieu, de la ville, offrir du sensible et du tactile, repositionner l’Homme au coeur de l’architecture. Pour cette 6ème édition du Festival des Architectures Vives à Montpellier les lieux choisis sont en adéquation avec cette ville historique. Une de ses richesses est la présence dans le coeur de la ville de nombreux hôtels particuliers. Aujourd'hui, Montpellier en compte plus de soixante-dix. Nombre de ces hôtels et cours intérieures privés, ne sont pas accessibles au public. Ainsi, l'objectif de ce festival est double. D'une part ouvrir aux habitants ces sites emblématiques, leur faire découvrir les lieux cachés de leur propre ville. D'autre part, grâce à l'intervention des équipes de créateurs présentant une oeuvre spécifique à chaque lieu, il s'agit de révéler une relation intime entre une architecture contemporaine et un site patrimonial.
Dans leur histoire les cours, espaces semi-publics semi-privés, se sont vus attribuer des fonctions très diverses entre lieu de représentation, d’accueil de distribution, mais aujourd’hui les cours restent inhabitées. Dénuée de toute fonction, elles se présentent comme de simples espaces traversés pour rejoindre un lieu privé. Oubliées, car inaccessibles, ou oubliées car inappropriées, ces cours disparaissent petit à petit d’une connaissance commune, voir d’un imaginaire collectif. Elles deviennent de véritables espaces oubliés et pourtant possèdent une spécificité propre, jouant entre ombre et lumière, offrant une possibilité de magnifier ces lieux par peu de chose. Ainsi, l’architecture contemporaine par jeu révèlera et réveillera des sites endormis.

FESTIVAL DES ARCHTECTURES VIVES 2010 6e Edition à Montpellier
La Rencontre « RENCONTRE. n. f. Hasard, occasion qui fait trouver fortuitement une personne, une chose. Bonne, mauvaise rencontre. Heureuse, malheureuse rencontre… Je fis rencontre d'un tel. Je fis, j'eus telle rencontre. Éviter la rencontre de quelqu'un. Il y a de singulières rencontres dans la vie. Une arme de rencontre…
Se dit aussi du Fait de joindre une personne en allant intentionnellement au-devant d'elle… se dit aussi de l'Entrée en contact de deux corps. La rencontre des atomes. » Définition du Dictionnaire de l’Académie Française 8ème Edition

Ainsi, La Rencontre est plurielle dans son sens et dans sa forme. Elle parle des Hommes, ceux qui habitent le lieu, ceux qui le traversent, ceux qui le découvrent, ceux qui le réinventent, ceux qui par curiosité ou envie s’y retrouve. Evoquant ainsi la rencontre des corps, créant des attractions voire répulsions temporaires ainsi que des frottements. L’homme est au coeur de cette rencontre. Mais la Rencontre c’est aussi celle de l’architecture. L’une figée, statique, immuable magnifiée et admirée, et l’autre dynamique, fluide, éphémère, volage et inventive. Croisant les matières, les formes, les couleurs, respectant et révélant l’écrin et de fait offrant un environnement propice à le rencontre des corps. Enfin, la rencontre c’est celle des temps et des générations. L’architecture devient prétexte à de nouvelles rencontres autour d’un objet intergénérationnel et commun, à savoir un espace de partage, où l’on se croise, se voit, et enfin se rencontre. La rencontre des temps constitue une nouvelle temporalité non plus linéaire mais réseautique, où le passé se joue du présent, inscrit des actions dans un avenir actuel, où le « maintenant » révèle un passé enfoui. Ainsi durant le temps du Festival des Architectures Vives, les temps, les gens, les architectures,
seront à la fois des révélateurs, acteurs, et objets de La Rencontre.

 

18 juin 2010

Architectures vives, ou le festival de Montpellier a débuté

On vous en a parlé ici, mais désormais on est dans le concret. Ainsi donc a débuté la cinquième édition du festival des Architectures vives de Montpellier, occasion rare de pénétrer certaines cours d'hôtels particuliers de l'Ecusson d'ordinaire fermées au public.

 

FAV10_ProjetVortex.jpg

Plus d'informations et le programme détaillé sur le site du FAV

01 juin 2010

Architecture et patrimoine : la dynastie Carlier

Mercredi 2 Juin  à 19 h au Café Riche 8 Place de la Comédie à Montpellier.

 

« Léopold Carlier, Louis Carlier et René Carlier… Architectes de père en fils,  à Montpellier, de  1870 à 1960 »

 

 

Avec Alain GENSAC, Jean Louis VAYSSETTES, Laurent DUFOIX, Fabrice BERTRAND, Christine FEUILLAS

 

cafe carlier.jpg

 

A travers ces trois hommes, il s’agira de   parler de Montpellier, de cette période  extraordinaire de la fin du XIXème siècle où  la ville a  franchi une nouvelle étape pour entrer dans le XXème ;  nouvelles manières de vivre, de se déplacer…C’est la  place de la comédie, l’esplanade, la rue Maguelone, le boulevard Victor Hugo... qui prennent corps avec de nombreuses constructions des Carlier.

C’est aussi évoquer les  typologies de cette période : Que construit-on ? Pour qui ?  Qu’il s’agisse de bâtiments privés, publics, d’immeubles de rapport, de château, de maisons, de villas,  de lycées, de halles,  de casinos, églises, ou de grands ensembles comme la Cité Mion, Léopold, Louis et René ont  tout fait. Par cette production importante, ils nous permettent grâce aux nombreux dessins retrouvés et constructions en place  de constater les évolutions de style entre  l’académisme du modèle parisien des années 1870, l’apparition d’un art nouveau dans les années 30 et la place du béton dans les années d’après guerre.

Travailler sur ces architectes, c’est également s’ouvrir sur l’aménagement du Languedoc Roussillon, ( Palavas à Perpignan, sans oublier Lamalou, Sète, Béziers…) sur les régions voisines, sur la Méditerranée, puisque de nombreux projets concernent l’Algérie !

Grâce a la mise à disposition de documents d’archives,  jusque là inexploités,  à la Maison de l’architecture du Languedoc Roussillon, seront montrés des dessins totalement inconnus ! Alain Gensac, Jean Louis Vayssettes, Laurent Dufoix, Fabrice Bertrand, Christine Feuillas se passeront la parole tout au long de la soirée !

 

02 mai 2010

Architecture et patrimoine : la rencontre avec Bas Smets reprogrammée

cafe.jpgLe nuage de cendres volcaniques avait eu raison de la venue de l'architecte Bas Smets, lors d'un café Patrimoine et architecture à Montpellier au mois d'avril. Les feux du volcan s'étant calmé, sa venue est desormais possible et c'est donc le mercredi 5 mai à 19 h, au café Riche de Montpellier qu'aura lieu cette rencontre. Le thème ne change pas : "A la recherche des structures paysagères".

 

Pour plus de renseignements sur l'association et sur le café : Association Patrimoine et Architectures 5 Grand’rue Jean Moulin - 34 000 MONTPELLIER - tél : 04 67 69 37 27 - 06 87 85 62 48

30 avril 2010

Architectures vives, ou le festival estival de Montpellier

Tous les ans, quelques cours d'hôtels particuliers de Montpellier se transforment, le temps d'un long week-end. La raison de cette mue : elles sont investies par des architectes à l'occasion d'un festival assez exceptionnel. L'objet est simple, transformer, donner une nouvelle vision, de ces cours centenaires par une installation architecturale qui ne doit pas dénaturer le lieu, mais au contraire lui donner un second souffle, qui doit en changer notre point de vue, notre façon de l'aborder.
Pour l'édition 2010, une dizaine de projets a été retenue. Et comme toujours, le jury de sélection dont j'ai eu la chance et le privilège de faire partie cette année, s'est attaché à dénicher quelques pépites, des propositions hors du commun, surprenantes, innovantes. En 2010, le thème retenu est "Entre ombre et lumière". Des candidatures sont venues de partout dans le monde, preuve de l'intérêt grandissant pour cette manifestation qui fête cette année son cinquième anniversaire.
Voici les images des projets avec le nom des architectes qui le proposent.


BIANCO STUDIO - Maurizio BURRAGATO / Giogio BURRAGATO - Architectes MILAN – Italie
FAV10_Bianco-new.jpg

Laurent BARIAT / Fanny DOHEN - Architectes LYON
FAV10_DohenBariat2-new.jpg

Emilie QUENEY / Markus SCHORK - Architectes PARIS
FAV10_EntreOmbreEtLumière.jpg


LA MUTUELLE - Sonia SIFFLET / Maxime ENRICO / Emmanuelle CHIAPPONE-PIRIOU / Dimitri ROUSSEL - Architectes PARIS
FAV10_Kub(or)05.jpg


JMP LAND.ART.SCAPE.ARCHITECTURE - Josep MUÑOZ I PEREZ - Architecte BARCELONE - Espagne
FAV10_LandArtScape.jpg


ABC STUDIO - Yann CACLIN / Doonam BACK - Architectes NANCY
FAV10_lumi-air02.jpg

Université invitée :  College of Design University of Kentucky Lexington, Kentucky USA. Professeurs : Michael McKay et Liz Swanson Dean : Michael Speak Etudiants : Jordan Hines, Joanna Grant et Ricky Sparks
FAV10_Performa.jpg


VORTEX- Pierre LAURENT / Nicolas GRUN - Architectes STRASBOURG
FAV10_ProjetVortex.jpg

SPLACE- Andrea BOSIO / Giacomo CASSINELLI / Antonio LAVARELLO / Katia PERINI / Fabio VALIDO - Architectes GENES – Italie
FAV10_Truthehole.jpg


Guillaume GIROD - Architecte GRENOBLE
FAV10_up sky down01.jpg


MONO - Fumiaki NAGASHIMA/ Mami Maruoka NAGASHIMA - Architectes  YOKOHAMA – Japon
FAV10_Proje.jpg

Tout ceci sera à découvrir du 17 au 20 juin 2010, en flânant dans les rues de Montpellier. Aucune raison de s'en priver. D'une part, cette manifestation est gratuite. Et d'autre part, c'est l'occasion quasi inespérée de rentrer dans certaines cours d'immeubles de l'Ecusson d'ordinaire fermées au public.
M. M.

29 avril 2010

Les Jardins de la Lironde, ou la cité jardin de Montpellier

Créer une sorte de grand jardin dans lequel les immeubles viendraient se fondre, émerger... C'est un peu l'esprit de la Zac (zone d'aménagement concerté) des Jardins de la Lironde, dans le périmètre de Port Marianne à Montpellier. La coordination de ce secteur a été confiée à Christian de Portzampac, le premier architecte français a avoir reçu le Pritzker price, Nobel de l'architecture.

 

plan lironde.jpg

 

Voilà rapidement les infos que donne le site de la Serm, qui pilote l'aménagement de la Zac.

Les Jardins de la Lironde sont l’exemple même d’un quartier où l’urbanisme épouse l’esprit des lieux pour favoriser le bien être et la convivialité. Les îlots formés d’immeubles encerclent une cour intérieure ombragée et sont eux encerclés d’espaces publics et privés inscrits dans la continuité paysagère. D’un îlot à l’autre, des enchaînements valorisent tantôt l’unité des ensembles, tantôt la discontinuité et le contraste laissant passer en permanence la lumière du sud au cœur des îlots par des angles largement ouverts entre les immeubles.

Liste des intervenants

Maître d’ouvrage :

Ville de Montpellier

Aménageur :

SERM

Architecte - Urbaniste - Coordonnateur:

Christian de Portzamparc

Paysagiste:

Michel Desvigne

Bureau d'Étude Technique :

Beterem Infrastructure, SIEE, BCEOM

Géomètre:

Cabinet Siragusa


Mot de l'architecte-urbaniste
« Le long du petit ruisseau de la Lironde, entre l'avenue Pierre Mendès France et l'avenue du Mondial 98, au cœur d'une remarquable végétation et d'essences paysagères très variées, est née la " cité jardin du XXIème siècle ". Ce quartier abrite des logements et bureaux tout en préservant la richesse naturelle du paysage... Les habitations sont regroupées sur des " îles construites " ou des îlots éloignés les uns des autres et entourés de végétation. Chaque îlot surplombant la nature environnante est formé d'immeubles bâtis autour d'une cour intérieure non fermée. Les cours ménageant ombre et soleil s’ouvrent largement vers l’extérieur. Tous les logements bénéficient d'une double orientation, soit avec vues rapprochées côté cour (intimité, fraicheur) soit avec vues plus lointaines vers le large panorama du site naturel. Les espaces libres sont publics et privés. Un parc public de 4 ha a été aménagé au centre du quartier. Sa superficie sera ultérieurement doublée. Il sert également de bassin de rétention pour contenir en cas de fortes pluies les eaux de la Lironde dont la coulée verte traverse le quartier du nord au sud. »

Christian de Portzamparc

Équipements publics du quartier
-
Ecole maternelle Michel de l’Hospital
-Ecole élémentaire André Malraux
-Lycée
-Complexe sportif Léon Cazal

Accès et transports
Le quartier des Jardins de la Lironde offre une desserte complète :
- 2 axes routiers majeurs de part et d’autres du quartier : l’avenue du Mondial 98 et l’avenue Pierre Mendès France
- La ligne de tramway n°1, arrêt « Millénaire »
- Un réseau de pistes cyclables sécurisé


Programme de l'opération
Un quartier de 40 ha destiné à accueillir  2000 logements dispersés sur 12 îles de 100 à 180 logements, 35 000 m2 d’immeubles de bureaux et activités, un parc urbain et des espaces libres représentant 65 % de la surface totale de l’opération.

Récemment, on a profité du beau temps pour aller y faire quelques photos. On les a mises en ligne dans un album que vous pouvez consulter ici.

 

 

18 avril 2010

Un café architecture avec Bas Smets

cafe patrimoine.JPGMercredi 21 avril, à 19 h au Café Riche (8 Place de la Comédie à Montpellier) se déroule un café architecture et patrimoine. Son thème :  « A la recherche de structures paysagères», en présence de Bas SMETS, ingénieur, architecte et paysagiste.

Né en 1975, Bas Smets est titulaire d’un Master en Architecture et Génie Civil de l’Université de Louvain ainsi que d’un Master en Paysage de l’Université de Genève. Il enseigne à l’École d’Architecture de La Cambre à Bruxelles, ainsi qu’à l’Académie Saint Luc à Gand. Grâce à des compétences multiples et une démarche profondément transversale, Bas Smets fait partie des concepteurs qui gomment les frontières entre le Paysage, l’urbanisme, l’architecture et le design. De même, par sa formation au sein de plusieurs pays européens et les diverses langues parlées dans son agence, sa pratique de maître d’œuvre s’inscrit dans une dimension transnationale indéniable.  Parallèlement, l’approche de Bas Smets est guidée par la recherche d’un ancrage territorial fort de ses projets, permettant de définir des stratégies urbaines propres à valoriser durablement les lieux qu’il appréhende. 

Lauréat des NAJAP (2007/2008), le Bureau Bas Smets opère actuellement sur plus de 50 projets dans 7 pays, dont le nouveau parc autour du Musée National de l'Estonie à Tartu, l’espace public de la reconversion du site industriel de Tour et Taxis à Bruxelles et l'aménagement d'un parc de 10ha accueillant 2000 appartements  conçus par les architectes New Yorkais REX à Songdo en Corée du Sud. Il a récemment remporté le concours de maîtrise d’oeuvre urbaine de Paris La Chapelle en collaboration avec l'AUC. La même équipe a été retenue pour la mission de maîtrise d'oeuvre urbaine sur la partie Est du quartier de la Défense. En 2009 il a remporté le concours pour le schéma directeur du Parc des Ateliers à Arles , en collaboration avec Frank Gehry, qui y conçoit une cité des images consacrée à la photographie. Avec toute l’élégance et la clarté de son expression, tant orale que graphique, Bas Smets nous exposera la méthodologie de son agence et nous présentera certains de ses projets récents.

13 avril 2010

RBC, ou encore un projet... à Lyon

On ne présente plus RBC, le distributeur de meubles contemporains implanté à Montpellier, Nîmes et Avignon. On vous a déjà parlé du grand projet de son patron, Franck Argentin : le RBC design center dessiné par Jean Nouvel et qui s'installera à Port-Marianne. Eh bien, ne manquant pas de ressource, le chef d'entreprise se lance un nouveau défi : s'attaquer à la deuxième ville de France, Lyon. Il faut dire qu'il bénéficie d'une tête de pont dans la capitale des Gaules. En effet, le chef étoilé Nicolas Le Bec a fait appel à RBC pour meubler son nouveau concept de restauration, la Rue Le Bec. Franck et Nicolas ont sympathisé. Et c'est donc presque naturellement que RBC s'installera à proximité de la Rue Le Bec, dans le quartier de Confluence. C'est même dans l'emblématique Cube orange, du duo Jakob et Macfarlane, que le magasin prendra ses marques.

VueShowroom-Cube-RBC-Jakob+.jpg

A l'intérieur de cet espace de 900 m2 en double hauteur, ce sont également Jacok et Mac Farlane qui ont dessiné l'aménagement. Avec la volonté d'un design organique dans lequel vont venir se nicher les chaises, fauteuils, tables... des collections proposées par RBC.

1-ShowRoomRBC-Jakob+Macfarl.jpg2-ShowRoomRBC-Jakob+Macfarl.jpg3-ShowRoomRBC-Jakob+Macfarl.jpg
C'est en septembre 2010 que ce nouvel espace de vente ouvrira ses portes, permettant aux Lyonnais de bénéficier de l'expérience et de l'expertise de RBC.
Quant à Jakob et Macfarlane, on leur doit déjà la cité de la mode et du design, savante réhabilitation des docks à Paris, et qui devrait ouvrir prochaînement.
cite-mode-design-jakob-mac-farlane-L-1.jpg
docks-seine-jakob-macfarlane-institut-mode-design-paris.jpg
On attend impatiemment l'ouverture des deux... Ce sera l'occasion d'une nouvelle escapade design à Paris comme à Lyon.
M. M.