Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12 octobre 2009

Tolix, la célèbre chaise métallique bourguignonne

C'est le succès d'un couvreur-zingueur bourguignon, Xavier Pauchard, qui après de longues années de travail sur le zinc, met au point le processus de galvanisation au niveau industriel. En 1905, il fonde son entreprise et c'est seulement en 1937 que naît la célèbre chaise à l'occasion de l'exposition universelle  de 1937. Elle fut parmi les 12000 chaises et fauteuils Tolix installés sur les 100 hectares de l'exposition internationale des arts et techniques dans la vie moderne.

tolix1.jpg
tolix2.jpg

Des coursives du paquebot Normandie aux terrasses des bistrots d'entre deux guerres, jusqu'au dernier Harry Potter,  la chaise Tolix est devenue un objet culte.

Aujourd'hui, on peut la chiner mais aussi l'acheter neuve car l'usine d'origine continue à la fabriquer.

C.U.

 

_________________________________________

Quelques adresses :

- en Languedoc-Roussillon: At Home sphere sarl à Alès (04 66 52 00 71), Mètre et carré, Alès et Uzès (04 66 52 57 24 ou 04 66 22 45 12), Richard diffusion Nîmes (04 66 23 86 91), Sarl Chado/Oxygen, Montpellier (04 66 67 66 36 95).

- sur internet : homology.com ou ampm.fr

27 février 2009

Le canapé bouche de Dali : la boca sofa

Voilà vingt ans que le génial Salvador Dali nous a quittés laissant une oeuvre surréaliste foisonnante dont le désormais mythique canapé boca. C'est en 1936 que Dali crée cet objet aux formes voluptueuses et provocatrices, en hommage à Mae West, une actrice américaine, sex-symbol des années 30, aux lèvres rouges et pulpeuses (*). Le canapé a changé plusieurs fois de nom : il a été baptisé quelques années plus tard canapé lips ou boca. Ces lèvres gigagntesques en polyuréthane expansé recouvertes d'un tissu en lycra d'un rouge vif sont longues de 2,12 m, hautes de 85 cm et pèsent 30 kilos.

 

bouchedali2.jpg

En 1971, le Studio 65, une compagnie italienne de design, édite ce canapé oeuvre d'art en tant que meuble. Ils le rebaptisent le Marylin Monroe et le distribuent à 1000 exemplaires, rendant ainsi hommage à Salvador Dali. En 1986, il est réédité par Gurfam, une firme davantage dans une logique plus artistique qu'économique.

Aujourd'hui Lilipopart réédite une nouvelle fois ce canapé culte pour 5400 euros.

 

bouchedali.jpg


* Une pièce entière est consacrée à Mae West au musée de Figueres en Espagne. Ses cheveux sont des rideaux, son nez est une table, ses yeux deux tableaux et sa bouche, le canapé boca.

C. U.

04 mars 2008

La Cornue, ou une centenaire à la pointe de la technologie

La Cornue. Un nom qui résonne dans les oreilles des passionnés de cuisine. Comme l'éclat du beurre fondant sur une poële, comme le son d'un ragoût qui mijote, comme le chuchotement d'une viande que l'on saisit sur un feu vif. Comme une musique. Parce que La Cornue, depuis maintenant 100 ans, fabrique de vrais instruments de la musique culinaire, des pianos aussi beaux qu'efficaces. On est là dans le domaine de l'exceptionnel. Ce ne sont pas de simples cuisinières, mais de vrais bijoux.

On vous a déjà parlé, sur Archi#Déco#Design d'électroménager. Mais ici, le terme n'est plus vraiment approprié. Un peu comme une Rolls est le summum du confort automobile, La Cornue est ce qui se fait de mieux dans une cuisine.

Pour autant, la gamme CornuFé se veut plus abordable, plus simple. Et elle l'est. Ses lignes intemporelles et très professionnelles en font tout de même un bel objet autour duquel on bâtira sa cuisine. Et à 100 ans, La Cornue n'a rien d'une vieille fille nostalgique. Au contraire...

d3c221c267471f2183ccc334b176bd8c.jpg

Pour marquer ce centenaire, la gamme vient de s'enrichir d'une déclinaison assez originale, mêlant le classicisme des lignes à la modernité de l'induction. On se trouve face à l'alliance parfaite de l'ancien et du moderne. Encore une fois, La Cornue démontre qu'elle sait être à la pointe de l'innovation technologique.

M. M.

_____________________

CornuFé induction 110 cm - 5 foyers inductions et deux fours électriques (62 et 67 litres) avec revêtement anti-adhésif "clean-émail". Prix à partir de 7 200 €. Plus de renseignements et liste des distributeurs sur le site de La Cornue.

26 février 2008

Le fauteuil Egg, ou la cinquantaine toujours aussi jeune

C'est un classique parmi les classiques. Un de ces fauteuils qui ont marqué l'histoire du design, et qui, bien que cinquantenaire cette année continue, par ses lignes, à rester d'actualité. Lui, c'est le fauteuil Egg, dessiné par Arne Jacobsen.

A l'occasion de ce cinquantième anniversaire, Fritz Hansen, l'éditeur, a sorti une série limitée à 999 exemplaires. Daim couleur chocolat à l'extérieur, cuir de la même teinte à l'intérieur et un pied en bronze, massif poli à la main  et qui se patinera avec le temps sont les caractéristiques de ce fauteuil hors du commun.

eadc304f765202753a31798da89b303b.jpg
A l'intérieur, un cuir couleur chocolat foncé.
3e46a604b86789e98306c91fec7dd320.jpg
A l'extérieur, un revêtement en daim couleur chocolat... et un pied en bronze massif.
878a74d5fb4e7d6f085947e2b9c6ed4e.jpg

Fritz Hansen a signé 999 exemplaires numérotés du fauteuil Egg. 

“Nous voulions créer quelque chose de spécial pour célébrer comme il se doit l’anniversaire de ce modèle design légendaire créé par Arne Jacobsen, architecte visionnaire de renommée internationale”, explique David Rosenkvist, vice-président Marque & Communication chez Fritz Hansen.


Créé à l’origine pour l’hôtel Royal SAS à Copenhague au Danemark, le "fauteuil Oeuf" est considéré au-jourd’hui comme un emblème du design mondial. Plus populaire que jamais, ce modèle est présent dans le monde entier dans des endroits aussi réputés et exclusifs que le National Art Center Tokyo, dans des palaces et chez des particuliers.

03 février 2008

Savoy, ou le vase aux formes ondulantes

Alvar Aalto (1898-1976) est l'un des maîtres du design finlandais. A travers le monde, on le connaît notamment pour son vase. Bien souvent, on lui donne d'ailleurs le nom de son créateur. Mais son vrai patronyme est "Savoy", comme l'hôtel d'Helsinski dans lequel il a trouvé place, à la fin des années 1930.

Mais au départ, ce vase portait un tout autre nom. Il semble que le designer se soit inspiré des tenues traditionnelles des femmes esquimaux et notamment de leurs pantalons, pour en dessiner les formes. Ce vase était destiné, dans un premier temps à un concours, pour la société Iittala, une verrerie finlandaise. 

En 1937, il est présenté à l'exposition internationale des arts et des techniques de la vie moderne de Paris. Quelque temps plus tard, l'hôtel Savoy, fait l'acquisition du vase et de ses droits. Et depuis, il est toujours produit par la société Iittala.

86ef387bfa671343cac9c69e363da46a.jpg
 
Le vase a cependant connu des évolutions, puisque des versions plus grandes ou plus petites ont été produites par la suite, mais aussi des déclinaisons en verre coloré ou en version opaque bicolore.  
 
 bb54a70e04f54c62fc607ec0c6873359.jpg
fbd0ce2999830ee321992430ca655030.jpg
 
Quant aux formes du vase, une autre explication est donnée sur le site d'Iittala. Le père d'Alvar Aalto était cartographe. Certains ont donc pensé que le vase était inspiré des paysages et des lacs de Finlande. N'empêche, quelle que soit son origine, ce vase a su devenir, au fil du XXe siècle une icône, l'un des vases les plus connus à travers le monde. Mais n'a pas fait la fortune de son concepteur, celui-ci ayant abandonné ses droits à Iittala, en postulant au concours.
M. M.
_________________________________
 
Disponible à Montpellier chez Lluck. 

20 janvier 2008

Mademoiselle, ou le fauteuil qui joue avec la mode

9252e08f53ee3808384f55c254484097.jpg

C'est un fauteuil dessiné par Philippe Starck, pour Kartell. Il porte le doux nom de "Mademoiselle". Et comme une demoiselle, il aime bien la mode. Ainsi, ce siège à l'allure carrée, aux pieds en polycarbonate transparent, dispose d'une assise confortable. Il a su rapidement devenir un fauteuil star, au même rang que d'autres créations de la marque et du designer (on citera, pour exemple, le Louis Ghost).

9d3747ec6ad9c80de7b7a33be274914d.jpg
Mademoiselle, très glamour, vue par Valentino.

Depuis quelque temps, l'éditeur italien a pris le parti de décliner son "Mademoiselle" dans de nouveaux coloris. Il change le tissu de l'assise, voire même personnalise encore plus ce fauteuil. Ainsi, Kartell s'est associé avec Valentino, Zegna ou Dolce&Gabbana pour proposer de nouvelles versions, très mode.

7e34e376bf99a3b03e9c6a5807d306ee.jpg

 Mademoiselle, plus sauvage, revisité par Dolce&Gabbana.

6b0247f018d07c36610fb9b0036ddc76.jpg
Très chic, Mademoiselle s'habille aussi en Burberry.

Vu le nombre de déclinaisons proposées, impossible de ne pas trouver celle qui s'adaptera à votre intérieur. Et pour ceux qui préfèrent des dessins plus sages, Mademoiselle existe, en version de base, dans une gamme de coloris pastels et unis, beaucoup moins tape-à-l'oeil. Mademoiselle, on peut donc l'aimer sage et la détester maquillée... ou le contraire !

M. M.

____________________________________

La gamme Kartell est disponible à Montpellier, Nîmes et Avignon, chez RBC mobilier. Comptez un peu plus de 400 € pour la version de base.

09 janvier 2008

La lampe Pipistrello de Gae Aulenti, ou la chauve-souris devenue lampe design

En français, elle porte le nom chantant de Pipistrello. La traduction italienne de... chauve-souris. Logique puisque l'architecte et designer italienne Gae Aulenti s'est inspiré du petit mammifère volant pour dessiner, en 1965, cette lampe devenue un grand classique.
 
af25dd22c40a696c37db2b8acdb3aa0f.jpg


Gae Aulenti, qui est née en 1927 en Italie, a été diplômée de l'école polytechnique de Milan en 1953. Une école où elle enseignera pendant une dizaine d'années, tout en poursuivant ses activités d'architecte, d'architecte d'intérieur et de designer. Elle n'est qu'au début d'une carrière qui se poursuit encore aujourd'hui. Si elle a, pour la plupart, travaillé en Italie, on lui doit en France la reconversion de la gare d'Orsay en musée, au milieu des années 1980.

Mais revenons à la lampe Pipistrello. Lampe de table ou de sol, ses abats-jour aux formes si particulières, animales, diffusent une douce lumière. Grâce à un système télescopique en acier inoxydable, la hauteur de la lampe est réglable, de 66 à 86 cm. Si les Américains la boudent, elle fait un véritable tabac en France, premier pays au monde à l'acheter, devant l'Allemagne.

L'an dernier, l'éditeur de la lampe depuis sa création et qui n'a jamais cessé de la produire, Martinelli Luce, en a sorti deux versions spéciales en édition limitée, chromée ou en métal brossé, qui viennent compléter les deux modèles originaux, aux pieds laqués en métal noir ou blanc. Ces modèles d'exception sont signés, sur le système télescopique par Gae Aulenti. Pipistrello, c'est un très bel objet, un grand classique, qui a su s'imposer rapidement comme un objet culte.

M. M.

_____________________________________

Lampe Pipistrello de Gae Aulenti, par Martinelli Luce - 850 € environ pour l'édition classique. Comptez 1 500 à 2 500 € pour les éditions limitées... s'il en reste encore.

12 décembre 2007

Steiner, ou 80 ans de création à la française

En 1926, Charles Steiner installe son atelier au coeur du quartier du faugourg Saint-Antoine. Il débute ses réalisations par des fauteuils très anglais, massifs. Puis s'oriente sur des "clubs", aux lignes plus rigoureuses, ce qui ne manque pas de séduire Le Corbusier, avec qui Steiner entretient une importante correspondante. Vient la Seconde guerre mondiale. Charles Steiner est déporté, avec son fils Hugues. En 1946, à la mort de son père, Hugues reprend le flambeau. Agé de 20 ans à peine, mais excellent dessinateur, Hugues Steiner fait de la société familiale une entreprise à l'avant-garde. A la fin des années 1940, il développe une ligne "Bow-Wood", qui utilise la technique du bois courbé à la vapeur.

aa1c0faf9e5fe22df23401a866270d8e.jpg
Le fauteuil Bow-Wood date de 1948. Il n'est plus commercialisé aujourd'hui.

Dès lors, Steiner restera à la pointe de la technologie et du dessin, dans un souci constant de modernité. L'entreprise s'allie à des designers les plus en vue : Joseph André Motte, Pierre Guariche, Pierre Paulin, Pascal Mourgue ou Kwok Hoï Chan. Le créateur chinois signera deux des pièces les plus marquantes de Steiner : Chromatique et Zen.

67723fdc712028573ce27871775bc012.jpg

Chromatique

1d15328a9d51ea8d37aac5073739bdd9.jpg

Zen, dans une nouvelle déclinaison en PVC argent, spécialement éditée pour les fêtes de fin d'année 2007. 980 €.

 En 1988, confronté à la crise du mobilier en France, Steiner est repris par Cauval Industries. Ce qui ne freine en rien ses ambitions. L'entreprise sait s'entourer de jeunes créateurs et fait de son savoir-faire et de son dynamisme une vitrine. Attaché à un certain art de vivre à la française, très axé sur un dessin libéré et original, Steiner lance en 2004 une collection d'accessoire.

24e80d5f8f706618f973e2212dd2b8cb.jpg

Grenelle

 De cette nouvelle ère, on retient le fauteuil "Grenelle" de Gaelle Horel, en cuir blanc et bois cintré, comme un retour au "Bow-Wood" des débuts.

M. M.

____________________________

A découvrir chez Monsieur Meuble, route de Montpellier à Nîmes, chez Espace Steiner, CC Le Solis, à Lattes et chez Yvez Renaudin, avenue Maréchal-Leclerc à Perpignan.

21 novembre 2007

L'objet culte : la "Coffee table" d'Isamu Noguchi

L'oeuvre d'Isamu Noguchi*, artiste nippo-américain, se distingue par une diversité exceptionnelle. Outre des sculptures, il créa des décors de théâtre, des meubles, des luminaires, conçut des intérieurs et aménagea des espaces et jardins publics. En tant que sculpteur, il ne s'est pas seulement intéressé aux matériaux et aux formes, mais également à l'impact sur l'espace et à l'aménagement intérieur lui-même. Son art a beaucoup influencé le design des années cinquante.

Dans les années 30, il crée le premier modèle de la coffee table pour la maison de A. Conger Godyear, le président du museum of modern art (Moma) de New-York.

 

9e77c09de21b8033f52e89189c40a336.jpg

 

Noguchi lui-même considérait la coffe table comme sa création mobilière la plus réussie, car elle incarnait l'idéal du sculpteur, à savoir des formes sculpturales et biomorphes. Un lourd plateau de verre aux bords arrondis repose sur deux pieds identiques aux lignes organiques, formant ainsi un "meuble-sculture" harmonieux. Le piètement de la table crée en 1944 était en bois laqué noir, une autre version fut également fabriquée ultérieurement en noyer.

Objet culte, la coffee table est aujourd'hui rééditée par Vitra. On la trouve à peu près partout : dans les boutiques déco - comme RBC à Nîmes - et sur internet. Là, on peut y acheter l'original réédité entre 900 et 1400 euros et même des copies dans les 500 euros.

Objet culte toujours, la coffee table a trouvé sa place au Moma à New-York entre le fauteuil "Egg" d'Arne Jacobsen et la chaise Panton.

C. U.

_____________________

* : (1904-1988).

 

27 octobre 2007

Zaha Hadid, ou le déconstructivisme

Elle est curieuse, Zaha Hadid. Une grande dame de l'architecture. qui pourrait très bien avoir la grosse tête. Et pourtant, on la sent discrète. Récompensée par le Prix Pritzker en 2004 (pour faire court, on dira qu'il s'agit du Nobel de l'architecture), l'Anglo-irakienne s'est imposée dans le monde entier, par ses réalisations ondulantes, où le béton deviendrait une matière vivante.

medium_ZHadid_by_Steve_Double_041111.jpg

Avec Franck Gehry ou Peter Eisenman, elle est l'une des meilleures représentantes du déconstructivisme, pronant la rupture avec les angles droits et jouant sur un dessin non linéaire.

A Montpellier, elle va signer le controversé projet "Pierresvives" du conseil général de l'Hérault. Un bâtiment qui va accueillir les archives, mais aussi la direction de la culture et des sports du Département, entre La Mosson, Celleneuve et le Mas d'Alco.

 medium_1055_Montpellier_CR_001.jpg

  medium_1055_Montpellier_CR_002.2.jpg

 medium_1055_Montpellier_CR_004.jpg

Mais ce projet montpelliérain, bien que disposant d'un budget de 103 millions d'euros, n'est rien comparé aux autres réalisations à venir de Zaha Hadid. Non loin d'ici, c'est à Marseille qu'elle va réaliser la tour de la CMA-CGM. D'une hauteur de 29 étages, le bâtiment s'inscrit dans la rénovation du port de la cité phocéenne. Tel un phare, le nouveau siège social de la compagnie de transport maritime devient le nouvel emblème de la préfecture des Bouches-du-Rhône.

medium_ZHA_Marseille_from_the_front.JPG

 

Plus loin encore, et encore plus loin dans la démesure, c'est à Dubai qu'elle va signer les Business Bay tower. Trois tours interdépendantes, autonomes mais liées les unes avec les autres. On est en plein dans cette architecture organique que Zaha Hadid revendique.

 

medium_Signature_Towers_Dubai_01.jpg

 

A Zaha Hadid, on doit aussi l'un des terminus du tramway de Strasbourg, une usine BMW en Allemagne ou encore la cité des sciences de Wolfsburg, nouveau lien entre la cité industrielle du mastodonte Volkswagen et la vieille ville.

Tout récemment, en compagnie d'autres architectes (Jean Nouvel ou Norman Foster) de renom, elle a collaboré au Puerto America hotel à Madrid, un cinq étoiles grand luxe. Un étage et l'aménagement de ses chambres lui ont été confiés. Les touristes peuvent séjourner et rêver au coeur même de l'univers de l'architecte, découvrir son approche du design, tout en la confrontant à d'autres maîtres de l'architecture. Mais comme pour ses réalisations, tout a un prix.

 

medium_Hotel_Puerta_America-Madrid_Spain_01.2.JPG
medium_Hotel_Puerta_America-Madrid_Spain_03.JPG
medium_Hotel_Puerta_America-Madrid_Spain_04.JPG

M. M.

Portrait : Steve Double - Dessins : Studio Zaha Hadid - Photos : Silken hotel

______________________________

http://www.zaha-hadid.com/

http://www.hoteles-silken.com/hpam/index.php