Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 février 2008

La cuisine, ou la pièce qui ne se cache plus

Non, les cuisines ne se cachent plus. Mieux, elles sont de plus en plus souvent intégrées dans une grande pièce à vivre. La salle à manger est la liaison entre cette ancien local à vocation technique et dédié aux repas rapides et le salon.

Fort de ce constat, les fabricants d'électroménager ont bien compris la tendance et proposent désormais des fours, réfrigérateurs et petits appareils au design étudié.

159af642c02bf3a3b2c7161597630825.jpg
Cuisine SieMatic SC 19. 
3760ff039d315da6767457407b905b62.jpg
Cuisine SieMatic SC 61. 
 

Mais ils ne sont pas les seuls et évidemment, ce sont les cuisinistes qui sont à la pointe dans ce domaine. SieMatic, le fabricant allemand,  leader européen de la cusine haut de gamme en est l'illustration parfaite. Il propose des cusines à l'architecture sobre, claire, spacieuse. Les éléments sont simples et sans fiortures, dans des couleurs et matériaux qui reflètent parfaitement le concept du "beau et chic" à la fois.

Bien sûr, de telles cuisines nécessitent de l'espace. Et si elles ne sont, financièrement, pas accessibles à toutes les foyers, elles sont aussi sources d'idées d'aménagement. Désormais, on trouve aussi dans la grande distribution, des cuisines équipées originales et modernes.

M. M.

_______________________

Plus de renseignements sur le site de SieMatic

19 février 2008

De belles étagères, ou le design s'invite dans l'entrée

Studio manzano, c'est un studio de design installé dans la région d'Orléans. "Nous avons créé la marque studio manzano afin de proposer des collections de produits de qualité, au design contemporain. Nous concevons et commercialisons ces objets en privilégiant les savoir-faire industriels et artisanaux français", expliquent les responsables de la marque. Leur première collection, baptisée "Corridor" s'intéresse à une pièce souvent oubliée de la maison : l'entrée.

On commence par les clés. Qu'est ce qu'on en fait, une fois la porte ouverte ? On les pose dans un coin, on les oublie, on les cherche, on perd du temps. Avec le Memoclef, ça n'arrivera plus. C'est si simple qu'on se demande pourquoi personne n'y avait pensé avant.  Le design est sobre, élégant. Et outre les clefs, on rangera le courrier en instance, la liste des courses, des petits messages entre amoureux...

443bb3a04f682dc9fddb7a42ff5c0cd6.jpg
Le MemoClef -  Acier laqué bordeaux.
72009745e0ef687ec6ed27aacc13f468.jpg
 
Le MemoClef - coloris acier oxydé.

 Autre solution dans la gamme, le modèle MemoClef magnet, qui permet, à l'aide de petits aimants, d'accrocher photos ou messages.

506a77d4d8e61a69e802267067168827.jpg
Le MemoClef magnet - Acier laqué rouge carmin ou cuivre.

Autre solution innovante, le PhoneTablet. Car, si l'on ne sait pas toujours quoi faire de ses clefs, la question se pose aussi pour tous les appareils numériques qui ont envahi le quotidien : téléphone, baladeurs MP3, appareils photos. Avec cette étagère, studio manzano propose une belle solution. On peut y acrcrocher, sur deux supports situés en dessous, sac ou manteau, et au-dessus, déposer l'Ipod ou le téléphone. Avec comme originalité de pouvoir les y mettre en charge, puisqu'un passage a été aménagé pour laisser passer les fils des chargeurs.  Pas bête... beau et utile à la fois.

24b15dcb814b1182149382ed1bd8efb8.jpg
La PhoneTablet - Acier laqué blanc givré.

La PhoneTablet est à compléter idéalement avec le PowerBlock. Quoi de plus disgracieux, en effet, que des fils électriques, des cables d'alimentation, des cordons USB, qui s'entrenouent au pied d'un bureau. L'idée est simple et assez géniale. Masquer le tout. Intégrant une multiprise, le PowerBloc accueille tous les transformateurs des chargeurs et se positionne simplement devant la prise murale, libérant de la vue les entrelacs de cables.

1540b5163532442bcecfe8736ee3be3b.jpg
b8f34b4e9a6412bcded25f9ddaf32334.jpg
Le PowerBloc - Acier laqué blanc givré.

Les designers à l'origine du studio manzano apportent des solutions simples et belles à des petits tracas du quotidien. Et l'on se demande comment personne n'y avait pensé avant !

M. M.

_____________________

Renseignement sur le site internet du studio manzano.

 

17 février 2008

La Redoute, ou la VPC décomplexée

Il y a quelque temps encore, les pages ameublement et décoration des catalogues de vente par correspondance, c'était souvent de gros meubles pas très beaux, des tissus à fleurs un peu trop voyant ou des tapis... comment dire... pas très attrayant. Et puis il y a eu du changement. D'accord, on trouve toujours des choses pas terribles terribles. Mais au fil des pages, on est surpris.

Prenons, par exemple, La Redoute. Fort de ce constat, le géant de la VPC a même décidé de sortir un catalogue spécifique, sous le titre d'AM-PM. Et propose des collections toujours dans l'air du temps, s'inspirant des grands classiques, surfant sur les tendances les plus en vue.

Et à côté de cette gamme, le "gros" catalogue s'est également renouvelé. Les meubles y ont gagné en modernité, en élégance. Pour son édition estivale 2008, on a notammant trouvé cet élégant  canapé façon Chesterfield, blanc immaculé.

87f18c74fe2118f6079f9e2b972aad8d.jpg
Canapé deux places, 479 € - Suspension, 32 €.
5a712ce1810e354e93dc178ce60d0a37.jpg
Bibliothèque, 229 € - Miroir, 109 € - Lampadaire, 95 € - Fauteuil, 275 €.

Et puis il y a aussi ces étagères noires, très sobres, qui devraient trouver leurs place, tant dans les intérieurs modernes que dans les plus classiques. Une jolie révolution donc. Et qui ne doit plus donner de complexes à tous ceux qui n'osent pas dire que leur canapé ou leur lampe a été commandée sur un catalogue.

M. M.

______________________

On peut découvrir toute la collection sur le site de La Redoute.

 

16 février 2008

Le sol plastique nouvelle génération, ou le parquet imité au plus près

Les sols plastiques, quand ils veulent imiter le parquet, c'est souvent assez peu réussi. Gerflor, un des spécialistes mondiaux du marché, vient de sortir une collection qui devraient réconcilier les plus réfractaires avec cette matière. D'abord par l'aspect esthétique. Gerflor a réalisé une collection, Senso Rustic, qui reprend une finition de type planches vieillies, disponible en trois coloris : amande, noisette et pécan. Au toucher, on sent les veines du bois, le contact n'est pas froid comme avec du plastique.

fd62094c89c5bafb1297df15d42ff953.jpg
Senso Rustic - décor Pécan

L'autre innovation de ce produit, c'est son conditionnement. Car on connaissait le sol plastique en grande largeur, vendu au mètre linéaire. Et puis les dalles, de petites tailles. Ici, on se rapproche beaucoup plus du concept du parquet, puisque ce sont des lames de sol plastique conditionnées par paquet de 1 à 1,5 m2, qui sont proposées à la vente. Enfin, l'atout qui devrait achever de convaincre tous les bricoleurs hostiles aux grands travaux, c'est le mode de pose. Les lames se collent directement au sol. Mais sans utiliser de colle. Le sol plastique est autocollant. On pose ensuite les lames, bord à bord, sans joint. Et on fait les découpes tout simplement, avec un cutter.

d3d9b535587d35ad7b10f8264ba94817.jpg
Senso Rustic - décor Amande
 cc260097e9c286fafc40445ab713de01.jpg
Senso Rustic - décor Noisette

Et comme c'est du plastique, les lames peuvent s'installer facilement, dans toutes les pièces de la maison, y compris donc les salles de bains. A découvrir dans les magasins de bricolage !

 

14 février 2008

De grandes baignoires... ou le grand luxe

Bon, on le confesse, ce dont on va parler aujourd'hui est en contradiction totale avec la politique actuelle : la préservation de l'environnement. A l'heure où l'on se montre de plus en plus attentif à la ressource en eau... Archi#Déco#Design va parler grandes baignoires.

Le fabricant turque Vitra s'est fait une spécialité des salles de bains hors normes, s'inspirant largement des bains turcs, mais en y accentuant l'aspect luxueux. Dans sa dernière collection, deux modèles ont attiré notre attention. Le premier est une baignoire gris perle, en forme de vasque. Elle invite à la détente, mais ne trouvera sa place que dans de grands espaces.

1d7499eb01ca86531b59f42d5b520e61.jpg
Baignoire cylindrique en acrylique gris perle - 160 cm de diamètre : 4675 € / colonne de douche au sol : 1350 €

Même constat pour le second modèle, aux formes beaucoup plus rondes. Un peu à la manière d'un galet qui aurait été poli par le temps.

fe8b1e821a324d518c8116a834a5b0d3.jpg
Baignoire en acrylique blanc - 160 cm de diamètre : 5300 € / colonne de douche : 1600 €

Là encore, il faudra de l'espace, beaucoup d'espace. Comme la tendance est justement à donner plus de place à son bien-être. C'est en plein dans la tendance cocooning. Des baignoires synonymes de repos, de moments de détente, de temps pour soi. Évidemment, de tels moments se savourent, pas forcément tous les jours. D'ailleurs, pour tous les jours, c'est la douche... et ça, c'est écolo !

M. M.

________________________

VitrA. Renseignements au 02 99 66 93 17.

12 février 2008

Les radiateurs, ou les nouvelles sculptures de votre intérieur

Quoi de plus banal qu'un convecteur ou qu'un radiateur en acier. Pas grand chose à vrai dire. Et pourtant, la révolution design a également touché ce domaine. Les constructeurs proposent des gammes toujours plus audacieuses. Avec un mot d'ordre : faire du beau avec un objet que l'on préfère masquer. Car les nouveaux radiateurs ne se cachent plus, bien au contraire.

Premier exemple avec le fabricant italien Deltacalor. Il a créé Bambu. S'inspirant de formes naturelles, il ressemble à tout sauf à un radiateur. En 1993, l'entreprise naît et se consacre à la fabrication de simples sèche-serviettes de salle de bains.  Mais prend rapidement un virage. On peut faire utile... et beau ! Bambu en est l'exemple parfait.

25aa061f25054e24144abdffec532a15.jpg
Bambu
d34469ca78b869946d0c3e5c5de4872e.jpg
Concept 1
Mais il n'est pas le seul. Concept 1 s'adapte aux intérieurs contemporains. Et devient plus sculptural. Les tubes ne sont plus de simples instruments de chauffage. Il s'impose comme un élément de décoration à part entière.
 Evidemment, l'innovation technologique et la recherche en matière de design pour développer ces produits hors norme ont un prix. Et il faut compter entre 1 500 et 3 500 € pour Concept 1.
M. M.

__________________________________

Renseignements auprès de l'importateur :  Worldstyle design.

10 février 2008

Canasta, ou des canapés d'extérieurs aussi beau qu'à l'intérieur

Lors du dernier salon Maison&Objets, en janvier dernier à Paris, B&B, un éditeur italien de mobilier, a présenté une nouvelle collection de mobilier destiné à l'extérieur : Canasta. Et a fait appel à la designer Patricia Urquiola. Voilà une collaboration qui donne un résultat très intéressant. Les canapés s'inspirent des traditionnels cannages, mais font appel à un matériau moderne, le polyéthylène. Résistants, ils trouveront leur place autour d'une piscine, sur un pelouse fraîchement tondue, ou tout simplement sur la terrasse.

2ea648585d19a89bcdc37e129c554e32.jpg
Canasta CN 226 A
Avec leurs motifs géométriques pour la structure (les entrelacs rappelant les panier en osier), les fauteuils offrent des formes rondes, enveloppantes. Garnis de coussins, ils sont une invitation avouée à la détente et au repos, à l'ombre d'un arbre. Des coussins en tissus spécialement traités pour résister aux aléas climatiques.
4cc3e7a1b683a29193588e44f79ece8e.jpg
Canasta CN 160 P
323f055609120c7397bd72ba715f9b0d.jpg
Canasta CN 98 PA et CN 98 PB
b8fff449197e74e93a3e8e5445e4d169.jpg
Canasta, détail.

Proposée en blanc ou en bronze, la gamme Canasta est très complète. Outre les canapés à dossiers haut ou bas, et les fauteuils, B&B propose également des tables basses, des chaises longues et un amusant canapé ovoïde (CN 160 P).

M. M.

___________________________________

Les meubles B&B sont disponibles chez Lluck, à Montpellier.

 

 

 

09 février 2008

"Relooking et conseils déco", ou un petit livre pour se donner des idées

Surfant sur la vague des Valérie Damidot, Cendrine Dominguez ou Tony Lemâle, les éditions Eyrolles viennent de faire paraître "Relooking et conseils déco", de Céline Roger.

Pièces par pièces, Céline Roger, qui est coach en décoration d'intérieur, donne des pistes pour redonner une nouvelle vie à sa maison ou son appartement. Outre les aspects purement décoratifs, ce petit guide donne aussi des conseils de bricolage pas trop difficile. Richement illustré, il a la bonne idée de fournir une fiche explicative avec le budget, les bonnes adresses. Ce qui est intéressant, c'est que l'on peut passer de la simple peinture du salon, avec quelques accessoires (pour un budget de 300 euros), à un aménagement complet de combles ou de salle de bains (pour plus de 1000 euros).

b565b7696b1a74f12eb5c5bd7f0726fb.jpg

Si, dans Archi#Déco#Design, on n'a pas été emballé par tous les projets, on reconnait cependant que les petites fiches pratiques "bricolage" sont bien faites et justifient à elles seules l'achat du livre.

____________________________

"Relooking et conseils déco", par Céline Roger, 103 pages, Editions Eyrolles - 15 €.

06 février 2008

Les tapisseries écolos, ou le renouveau du papier peint

"Pour Graham & Brown, la conception du papier peint n'est pas uniquement  une question de design, mais elle engage également la responsabilité de l'entreprise tant au niveau environnemental que social."

Ian Brown, directeur de Graham & Brown

ce06bcb20758404abcbe7fac9ab4ca2e.jpg
The bittern bird, par Jo Angell

On a longtemps cru que le papier peint à motifs était devenu has-been. On s'est trompé. Il fait même son retour en force. Un des leaders du marché, l'anglais Graham & Brown a lancé, depuis 1999, une collection s'appuyant sur de nombreux designers.  Puis en 2004, l'éditeur a lancé le "Graham & Brown young designers".

a39961dd969dcc6732a7b6b24671d305.jpg
Rainforest, par Jennifer Vargas

Cette année, Graham & Brown a décidé de faire plancher les jeunes designers sur le thème de l'environnement et du développement durable. En mettant en avant créativité et innovation. Ainsi, c'est une collection 100 % écolo qui a été conçue : papier et étiquettes sont intégralement issus de forêts entretenues et gérées durablement. Le film entourant les rouleaux, de même que les carton d'expédition sont biodégradables. Les encres utilisées sont à base d'eau et n'utilisent aucun solvant.

53de1fd8c85823aa724cfa2443abbc3e.jpg
Eco highway, par Amélie Labarthe
6b1f7f7cd32279ff6e5389fb66dbc1e8.jpg
Fossils, par Andrea Sallee
afa35d2efe08b04e7279f6f25141b92e.jpg
Urban bird cage, par Asma Hussain

Cette collection, c'est donc la possibilité de refaire son intérieur tout en ayant un geste citoyen. On sait, en achetant ces papiers peints, que l'on contribue, à sa hauteur, à la préservation de notre environnement. L'autre intérêt, c'est également que cette gamme se décline dans des coloris et des motifs originaux, loin des clichés. C'est beau et écolo à la fois.

M. M.

______________________________

Compter 35 € le rouleau (10 ml x 0,52 cm). Renseignements sur le site de Graham & Brown ou par téléphone au 03 20 77 89 04.

02 février 2008

Les petits espaces, ou comment Terence Conran donne de grands conseils

S'il est un expert dans le domaine de la décoration et de l'aménagement de la maison, c'est bien Terence Conran. Fondateur des magasins Habitat, c'est un grand designer qui a su révolutionner la discipline dans les années 1960. Il a notamment créé une agence d'architecture et de décoration intérieure, Conran & partners, qui a de nombreuses réalisations à son actif, un peu partout dans le monde.

567b40c038919e522e24299520a06b20.jpg

Outre son activité en studio, Terence Conran est également un écrivain prolixe. Il enchaîne les ouvrages sur l'aménagement de la maison, suivant toujours les dernières tendances. Tout récemment, les éditions Gründ ont sorti "Les petits espaces". Dans la première partie, Terence Conran traite de la manière d'optimiser les petites surfaces, afin d'exploiter au mieux tous les centimètres carrés. Il suggère les meilleures modifications à effectuer pour tirer le meilleur parti de la surface. Dans un chapitre consacré à la décoration et à l'ameublement, l'architecte décrit les méthodes pour susciter l'impression d'espace. Le chapitre "S'agrandir" décrit les stratégies qui permettent d'y parvenir, de la reconversion de surfaces à la construction d'annexes.

La deuxième partie de l'ouvrage présente une analyse détaillée, pièce par pièce. Et pour que le lecteur se rende encore mieux compte des astuces données par l'architecte, six études de cas sont proposées. On y découvre notamment un étonnant projet d'aménagement de studio dans un garage, à Los Angeles ou une maison familiale tout en bois et en longueur au Japon.

Avec ce livre, Terence Conran prouve encore, s'il le fallait, qu'il reste un expert toujours aussi pointu, toujours aussi à la pointe de l'actualité, toujours aussi en phase avec les grandes tendances. Et toujours aussi prescripteur de mode.

M. M.

____________________________

"Les petits espaces", par Terence Conran, éditions Gründ, 225 pages. 29,95 €.