Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 novembre 2008

Ecole d'archi, des infos !

Quelques infos sur l'école nationale supérieure d'architecture de Montpellier.

En ce moment se déroule une exposition sur l'oeuvre de Le Corbusier en Inde, à Chandigarh plus précisément.

chandi.jpg

Une exposition se déroule actuellement dans le hall de l'Ensam. Et jeudi soir, une conférence se déroule à 18 h, sur le thème "Chandigarh, l'oeuvre ouverte et le temps". C'est Rémi Papillaut, enseignant à l'Ensa de Toulouse, qui animera les débats.

10 novembre 2008

La Biennale du design ou Saint-Etienne à la pointe des tendances

Saint-Etienne, son équipe de foot mythique... et sa cité du design. Depuis quelques années, la ville a pris un tournant majeur dans son histoire, en devenant la capitale française du design. Avec une véritable "Cité du design", un espace muséographique, de formation et de recherche en cours de réalisation, la préfecture de la Loire se mue. Et accueille désormais, tous les deux ans, un événement d'envergure internationale, la Biennale du design.

biennale logo.jpg

Sa 6e édition commence le 15 novembre et se déroule jusqu'à la fin du mois. Au programme, de nombreuses expositions. Mais également des conférences, des débats, des ateliers... Sans compter que c'est toute la ville qui se met à vivre à l'heure du design, avec un  parcours shopping dans les rues de Saint-Etienne. Ou encore un marché du design, du 15 au 17 novembre, au parc des expositions.

10 ans de rencontres, d’expositions et d’échanges autour
du design et des designers !

Événement original et unique dans le monde du design, créé en 1998 par l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne (ancienne École régionale des beaux-arts) la Biennale Internationale Design Saint-Étienne a su, dès ses débuts, rassembler de nombreux créateurs français et internationaux de différents horizons culturels et professionnels.
Témoin de l’activité de la Cité du Design en lien avec le monde économique, la sphère professionnelle et le milieu de l’enseignement, la biennale est aussi une grande manifestation ouverte à tous les publics.
15 000 m2 d’expositions sur le site de la Cité du Design, ancienne Manufacture d’armes de Saint-Étienne, 3 lieux principaux
.

plan.jpg

On en peut que vous conseiller d'aller y faire un tour. C'est aussi l'occasion de découvrir ou de redécouvrir Saint-Etienne. Une ville qui depuis longtemps a compris l'intérêt d'un tramway. Et qui a vu, en 2007, s'ériger le nouveau siège social du groupe Casino, un superbe bâtiment que l'on doit au cabinet parisien Architecture studio, en partenariat avec l'agence Cimaise.

casino 1.jpg
casino 2.jpg
casino 3.jpg
Photos Architecture Studio

Pour plus de renseignements sur la Biennale, on ne peut que vous encourager à vous rendre sur le site officiel, ici, pour y retrouver le programme détaillé. Et si tout va bien, on va probablement y faire un saut... et donc on vous raconte en revenant !

M. M.

 

27 octobre 2008

Ecole d'architecture de Montpellier, des infos !

Quelques nouvelles de l'école nationale d'architecture de Montpellier. Avec, à compter d'aujourd'hui, une exposition sur l'interaction entre architecture contemporaine et patrimoine. Ou comment faire cohabiter création architecturale et vieilles pierres des monuments historiques. En plus d'une exposition des projets réalisés par les étudiants, demain en fin d'après-midi une table ronde est organisée pour débattre du sujet.

ensam chartre.jpg

En voici le programme.

  • 17 h 30 : Ouverture par Thierry Verdier, directeur de l’ensam

DVD de l’ACCR
La Chartreuse, les Centres culturels de rencontre, le concours d’idée pour des monuments au présent  lancé par l’ACCR et son déroulement par François de Banes Gardonne , directeur de la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, Centre culturel de rencontre


Le projet des étudiants de l’ensam à la Chartreuse et celui des étudiants de Paris Belleville également pour la Chartreuse
DVD du concours par les étudiants de l’ensam et leur enseignant Nicolas Pauli

  • 18 h 00 : table ronde ; Invention architecturale et patrimoine ou vers des monuments au présent ; L’évolution des postures et des débats à travers le temps ; Les rôles respectifs des acteurs concernés, des  intervenants et des responsables pour les projets sur des monument.  Exemples choisi. Avec : François de Banes Gardonne , directeur de la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon,  Olivier Cadart, architecte en libéral à Avignon, conseil de la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, François Goven, architecte, inspecteur général des monuments historiques, membre du jury du concours de l’ACCR, Olivier Poisson, architecte, inspecteur général des monuments historiques pour la région Languedoc Roussillon, vice-président d’Icomos international,  Jacques Dreyfus, chef du service départemental de l’architecture et du patrimoine du Gard, Alain Bourbon, architecte, directeur du CAUE 30, Anne-Marie Llanta, architecte conseil au CAUE 30, Thierry Verdier, architecte, historien d’art, directeur de l’ensam et Nicolas Pauli, enseignant à l’ensam.

20 octobre 2008

Ecole d'archi, des news !

Sur Archi#Déco#Design, on va essayer de vous parler plus souvent de l'école nationale supérieure d'architecture de Montpellier. A commencer par une exposition qui se déroule en ce moment, sur 10 ans d'actions au sein des collèges et des lycées. Des étudiants, au cours de leurs études, font parfois le choix d'aller parler d'architecture dans les établissements scolaires. Une exposition et une rencontre seront l'occasion de faire le point sur cette décennie.

A noter que c'est mercredi 22 octobre, à 16 h, dans le hall de l'école, que cette exposition sera inaugurée.

archi1.jpg

13 septembre 2008

Des vasques comme des pots, ou la salle de bains se prend pour le jardin

On ne résiste pas à l'envie de vous parler de la dernière création de Vitra (l'éditeur de sanitaires, par celui qui fait les meibles !). Voilà donc des vasques de salle de bains qui se prennent pour des pots de fleurs. De la même forme que celui qui vous sert à installer rosiers ou tulipes sur un balcon, ce "lava-pot" en reprend aussi la couleur.

2aa8a39862de2726047dd768385f7bc0.jpg
5f002910d991eda155d1b89dda66daf4.jpg

Et se paye même le luxe de s'installer en hauteur, un peu comme sur une balconnière. Pas sûr que ce soit forcément très pratique au quotidien (se laver les dents ou se raser notamment), mais ce qui est certain, c'est qu'on est à fond dans l'originalité. Et comme c'est bien fait, rien à redire. Ceci dit, pour ceux qui sont tentés de craquer, ce sera un petit luxe. La céramique n'a pas vraiment le même prix qu'un vulgaire terre cuite !

M. M.

___________________________

Collection "Potskin", de Vitra. Vasque murale : 930 €. Vasque à poser : 500 €. Pour plus de renseignements, contactez le 02 99 55 93 17.

Bienvenue à Jules... ou on est super content !

Bienvenue à Jules, qui va combler de joie sa maman, Cath et son papa Charles.

Jules, fruit du mariage osé du Sud et de la Normandie a pointé le bout de son nez, vendredi.

Un beau bébé qu'on est très heureux d'accueillir ici !

01:38 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (1)

11 septembre 2008

La rentrée, ou le catalogue tant attendu est de retour

On ne va pas se le cacher. Mais quand arrive la rentrée, il est une chose que l'on attend avec une impatience non dissimulée. C'est le catalogue Ikea nouveau millésime. A chaque fois, je trépigne, je piaffe, en attendant qu'un porteur le dépose dans ma boîte aux lettres.Et puis quand il est là, je ne le lache plus pendant toute la soirée, épluchant chaque page avec passion, envie, parfois déception, mais toujours beaucoup de plaisir.

 Découvrir ce que les Suédois du géant du meuble ont pondu est toujours épatant. Cette année, j'ai particulièrement apprécié les nouvelles cuisines et la chapitre consacré aux chambres d'ados.

4e854312961705c98325ffcb6e8a981f.jpg

Y a pas à dire, ce catalogue est vraiment bien fait, puisqu'en général, une fois que j'en ai fini la lecture, je n'ai qu'une seule envie, refaire intégralement la décoration de ma maison. Heureusement, on peut compter sur les pièces intemporelles d'Ikea, comme Billy, Expedit ou Lack...

M. M.

05 septembre 2008

Maison et objet, ou les nouvelles tendances

Attention, ce week-end, c'est le salon Maison et objet Paris. L'un des plus importants en Europe et grand prescripteur de tendance. C'est là que toute la presse déco, tous les éditeurs, tous les acheteurs (les boutiques, c'est un salon réservé aux professionnels) se donnent rendez-vous. Pendant quelques heures, le parc des expositions de Villepinte, au nord de Paris, va se transformer en une immense ruche, où l'on va déterminer ce qui sera nos intérieurs pour les mois à venir.

 

cc4e055fc5e2eb2b196a054e2fcc1ee0.jpg

L'autre force de M&O, c'est son cahier de tendance. Ainsi, on peut d'ores et déjà savoir vers quoi on se destine. Je n'ai pas eu la chance de le lire, mais sa couverture nous donne de très bonnes indications. De la SIMPLICITE. Je pense honnêtement qu'à l'heure où l'on ne parle que d'environnement, c'est de bon ton. Ainsi, outre des lignes épurées, on se dirige aussi vers des matériaux moins sophistiqués, vers un retour aux racines, à la nature. Du bois clair, du verre, des lins ou des taupes pour les couleurs.

Tout ça pour dire, chère Valérie D., qu'il va falloir que tu révises tes classiques. Franchement, un peu de sobriété va faire du bien à tout le monde. Le baroque a vécu, les pampilles aussi. Et je pense, le grand phénomène des stickers que l'on décline à toutes les sauces aussi. Tout comme les bordeaux ou les prunes étouffants... En gros, on arrête le "bling bling" !

On attend de lire, avec impatience, les magazines déco pour en savoir plus... Mais je ne pense pas que l'on se trompe trop ! A suivre

17 juillet 2008

Zoe, ou le lampadaire qui donne tout seul de la lumière au jardin

Quand on a un jardin, on n'a pas toujours les branchements électriques qui vont bien pour installer des sources de lumières.  Et à moins de faire un retraite au flambeau, on ne peut vraiment jouir de points lumineux stables. Viteo, un fabricant allemand, a pensé à tous ceux qui veulent profiter, la nuit tombée de la fraîcheur du jardin. Voici donc Zoe. C'est tout simplement un lampadaire autonome.

fde2d7c7b51ad634f9b8419c37877b2e.jpg

 

Autonome car il ne nécessite aucun branchement. Il fonctionne grâce... au soleil. En effet, le haut de l'abat-jour est pourvu d'un capteur solaire qui transforme les rayons en électricité. Laquelle est stockée dans un batterie, histoire d'être restituée quand on en a vraiment besoin. Cela reprend tout simplement le système des balises lumineuses solaires, mais ne donnant que peu de lumière, la faute aux leds utilisés, de faibles puissance et de l'absence de batterie importante. Avec Zoe, ce sont neuf leds blancs, de forte puissance, qui offre une clarté identique à une ampoule traditionnelle qui sont utilisés. Viteo offre ici une solution plus qu'intéressante pour profiter de son livre, allongé sur la pelouse, la nuit tombée... ou pour profiter autrement de son jardin.

M. M.

_____________________________

Zoe de Viteo, à découvrir sur Madeindesign.com. Elle coûte 2270 €. 

09 juillet 2008

Montpellier, ou une tour en centre ville ?

Alors que le conseil de la ville de Paris vient de faire un premier pas en faveur de la construction de tours (ou plutôt d'immeubles de grandes hauteurs), Montpellier se met aussi à la page. Et c'est sur le site de l'actuel hôtel de ville que pourrait être érigée cette tour. Un vieux projet qui ressort, puisque les Verts en avaient fait un argument de campagne aux dernières municipales, mais il me semble surtout que Geroges Frêche en avait déjà fait état il y a une bonne dizaine d'années. A cette époque, la tour aurait été implantée à la place de l'ancien mess des officiers, où siège désormais l'office de tourisme.

0e198b0d4282946e26f6bfa4c0a91290.jpg

 

Bref, Hélène Mandroux a présenté récemment le nouveau visage que pourrait prendre la quartier du futur ancien hôtel de ville, à la gauche du Polygone lorsque l'on vient de la place de la Comédie. C'est donc là, entre la tour du Triangle et la tour du Polygone que pourrait s'élever le nouveau gratte-ciel montpelliérain. Il comporterait des bureaux, des habitations, des commerces et accueillerait l'hôtel Mercure, qui sera détruit dans le cadre de la réhabilitation du secteur.

 

ca5fbe3306e9bac509de9a56648260ea.jpg

C'est également tout le cheminement le long d'Antigone qui sera revu, avec la suppression du passage Hermes, ce goulet d'étranglement entre les Galeries Lafayette et Antigone. L'ensemble devrait prendre plus de cohérence.

4e5daf2deb5714f6cf31ab26b501fc70.jpg

Cette requalification du quartier a aussi pour vocation de relier de manière plus cohérente le nouveau Saint-Roch (le futur quartier de la gare) au Corum. C'est donc d'est en ouest et du nord au sud que ce projet entend résoudre les difficultés de cheminement.

5d0b9b9d2b2572c877bf1279921c425c.jpg

 

Enfin, il faut savoir que la mairie compte lancer les premières études d'ici peu. Mais il faudra attendre 2014 avant de voir commencer les premiers travaux. Et 2020 pour que l'ensemble soit achevé. Toujours est-il que la requalification de l'ancien hôtel de ville s'inscrit plus largement dans le cadre d'un projet urbain à long terme pour donner à Montpellier toute sa place dans le sud de la France et même au delà, sur l'ensemble du littoral méditerranéen.

M. M.