Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 janvier 2009

Ecole d'archi, des infos : une esposition sur le Palladio

Il vous reste quelques jours pour vous rendre à l'école d'architecture de Montpellier et y découvrir l'exposition consacrée au Palladio, architecte de la Renaissance qui aurait 500 ans aujourd'hui.

gview (2).jpg


Plus d'infos sur le site de l'Ensam.


23 janvier 2009

Photographic, ou une belle série de lampes

On craque vraiment pour la gamme de luminaires Photographic, éditée par Habitat. Inspirée par les lampes professionnelles des photographes, cette gamme ira très bien dans un appartement auquel on veut donner un esprit loft, mais aussi dans un salon plus classique, par son aspect sobre et moderne à la fois.

 

PHOTOGRAPHICtripodflrlamp.jpg
65 euros pour le lampadaire, hauteur 1,5 m
PHOTOGRAPHICtripoddesklamp.jpg
25 euros pour la lampe de bureau, hauteur 46 cm

A noter que la gamme se décline aussi en suspension, une suspension que l'on peut poser au sol... Son prix : 250 euros.

PHOTOGRAPHICflampb_994951.jpg

19 janvier 2009

Paris au XXIe, ou ce qu'en pensent les architectes

La métropole parisienne au XXIe siècle, vue par les architectes

 

grand paris.jpg


(AFP) - Un Central Park à la Courneuve, des "fronts de terre" pour l'agriculture, une gare du Nord excentrée ou Paris jusqu'au Havre.  Dix équipes d'architectes planchent depuis huit mois sur ce que pourrait être  le Grand Paris au milieu du siècle, avec un souci commun : ne pas en rester là.
Entre le 9 et le 19 février, ces équipes parmi lesquelles celles de "stars" comme Jean Nouvel, Christian de Portzamparc ou Richard Rogers, rendront au ministère de la Culture, maître d'ouvrage de la consultation, leur vision de la métropole parisienne (aujourd'hui d'environ 8 millions d'habitants dont 2 pour Paris intra muros) dans 20 ou 40 ans.
Ni mise en concurrence en vue d'un marché, ni concours d'idées, la consultation voulue par Nicolas Sarkozy se veut un "appel à projets" qui doit fournir "orientations théoriques et propositions pratiques", avec pour seul objectif concret à ce stade une exposition au printemps à la Cité de l'architecture et du patrimoine.

Pour Christian de Portzamparc, il faut "réconcilier croissance et bien-vivre". Paris est "au centre d'une énorme conurbation qui va de Londres à Francfort et débouche sur une gare vieillotte - la gare du Nord - un vrai cul-de-sac", dit à l'AFP le coordonnateur de l'équipe Didier Martin. Roissy pourrait être un pôle où se croisent avions, trains et marchandises, le plateau de Saclay pourrait accueillir les "flux de la connaissance".

Pour l'équipe Jean Nouvel qui a travaillé non pas sur un projet global mais sur des "échantillons, élaborés jusqu'au détail", il faut "mélanger l'urbain et le rural", indique l'architecte-urbaniste Michel Cantal-Dupart. La richesse des terres agricoles de l'Ile-de-France doit être utilisée par
des "fronts de terre" qui stopperont les zones urbaines. Côté transports, il faut "arrêter de tout concentrer sur Châtelet", avec un maillage total de la métropole et une utilisation plus grande des fleuves.

L'équipe d'Yves Lion travaille avec Météo-France. Contre le réchauffement climatique, elle propose d'augmenter de 40% la superficie des forêts autour de Paris. Les bords de Seine ne sont pas par ailleurs assez utilisés, sous "prétexte de réserve naturelle. On craint d'habiter le paysage, du coup on le laisse tomber. Il faut une architecture qui se marie avec la nature", dit l'architecte.

Pour Roland Castro, Paris est un "bouquet de fleurs à sept pétales" qui doit devenir une capitale "pour l'Homme et pour le monde", dans laquelle il "n'y aurait plus d'apartheid". Autour du Parc de la Courneuve, aujourd'hui à peine utilisé, on propose de construire des habitations pour en faire un Central Park, le long du canal de l'Ourcq une cité du savoir, à Gonesse une exposition universelle.

Antoine Grumbach imagine, lui, une métropole qui va jusqu'au Havre, "avec  des noyaux urbains le long de la Seine", l'allemand Finn Geipel veut "réduire les transports", l'équipe Rogers dessine une ville "écologiquement responsable".

Tous travaillent sur l'idée de métropole - "Paris et sa banlieue, ça ne veut plus rien dire", dit M. Lion - et le désenclavement des zones  sensibles qui doivent être "réintégrées dans l'espace public", pour l'équipe Portzamparc.
Qu'en sera-t-il de ces milliers de pages de projets ? "Il faut que ça continue", dit Yves Lion qui note que "les architectes ont travaillé sans
sentiment de concurrence et que les politiques se sont montrés réceptifs et passionnés. Et ça, c'est un petit miracle", dit-il.
"Pour la première fois depuis le baron Haussmann, il se passe quelque chose", renchérit Roland Castro pour qui il faut lancer un "grand emprunt", afin de passer au concret.

12 janvier 2009

Ecole d'archi, des infos : conférence ce jeudi

conférence
territoires_matières_climats_énergies
une architecture des ressources territoriales
par Jean-Gilles Décosterd, architecte

mercredi 14 janvier 2009 à 18h
e_maillart__1937.jpg

 

 

 

Jean-Gilles Décosterd est architecte diplômé de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.
Dans la continuité des recherches expérimentales présentées et primées depuis dix ans (au Pavillon suisse de la Biennale de Venise en 2002, avec une acquisition du Musée National d’Art Moderne du Centre Georges Pompidou en 2004), il développe actuellement des projets en Suisse et à l’étranger qui ‘postulent’ d’une architecture des ressources territoriales.
Enseignant l’architecture dans différentes écoles en Suisse depuis 2000, Jean-Gilles Décosterd est aujourd’hui Professeur d’architecture et fondateur de l’Ecole Spéciale d’architecture de Lausanne, en Suisse.

Il situe l’architecture dans l’immédiateté d’une expérience physique du monde, qui se préoccupe plus de qualifier des relations que de produire des formes. Une architecture d’une part en étroite relation avec l’homme dans sa dimension physiologique et, d’autre part, en lien avec la réalité physique du territoire. Une architecture qui se veut strictement l’interface entre ces deux échelles, le micro relatif à l’homme et le macro relatif au territoire.
L’enjeu est de comprendre et de travailler avec les mécanismes physiologiques réels, au plus près des connaissances scientifiques et médicales actuelles.
Si ceci vaut pour «l’espace du dedans», occupé par l’homme, ce paradigme change notre relation à «l’espace du dehors», le territoire habité par l’architecture.

photo : Ella Maillart, Afghanistan to India, 1937

RBC, ou la nouvelle sélection "concept"

En faisant un petit tour sur le site de RBC, on vient de découvrir le nouveau catalogue dédié au mobilier d'extérieur. A feuilleter, bien au chaud à l'intérieur, pour rêver à ce que sera la terrasse ou le jardin, une fois les températures plus clémentes !

rbc concept 2009.jpg

Et comme d'habitude dans cette sélection "concept", on retrouve aussi des grands classiques à emporter. Cela nécessite seulement un petit déplacement jusqu'à Gallargues !

On aime particulièrement la série dessinée par Franck Ghery, l'architecte du Guggenheim de Bilbao ou du Walt Disney Concet hall de Los Angeles. Des poufs et bancs aux formes surprenantes, en plastique gris argent, et produit par Heller.

gehry 1.jpg
gehry 2.jpg

Pas mal, non ?

M. M.

____________________

Le catalogue "Concept" de RBC est consultable en ligne ici.

00:00 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : design, rbc, gehry, outdoor, heller, concept

11 janvier 2009

Bonne année

voeux 2009.jpg

Le blog va reprendre, petit à petit, un rythme plus régulier.

Mais on ne voulait pas commencer l'année sans vous souhaiter une très bonne année 2009.
Que morosité et crise ne soient pas seuls mots de notre vocabulaire.
On continuera à vous faire rêver.
Et aussi à vous donner des conseils pratiques et simples.

A très bientôt !

14:50 Publié dans Vide-poche | Lien permanent | Commentaires (0)