Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 juin 2008

Vivre dans un studio, ou des astuces gain de place

Quand on vit dans un studio, forcément, ce qui compte, c'est la place. Et  c'est aussi, bien souvent, ce qui manque. Pas évident de caser, dans le même espace, ce qui permet de dormir, manger, travailler, se reposer, recevoir, ranger... On vous a déjà donné quelques pistes, sur Archi#Déco#Design, pour profiter au maximum de la place dans la cuisine, et nous y reviendrons.

Attardons nous maintenant sur la pièce à vivre. Comment faire cohabiter salle à manger, séjour, bureau, chambre et chambre d'ami dans un seul petit espace. Eh bien la réponse est simple : en utilisant des meubles polyvalents. La table basse par exemple, peut également servir de table pour manger. Et deux astucieux tabourets se glissent en dessous. Parfait pour recevoir les copains quand on manque de place sur le canapé.

22696df07c362d2958b097e585a7f149.jpg
Alinea - Table basse et deux tabourets Andy - 179 €.
 
Bon, maintenant, un de vos amis a décidé de passer la nuit chez vous. Comment l'installer confortablement ? On a trouvé la solution chez BO, une marque scandinave qui fait de jolis meubles contemporains.
b16867a83e23c559f546c6c33fb8761b.jpg
BoConcept - pouf transformable en lit
67de0f4e03e6a0a0290fb7c05fc5b1f2.jpg
Ikea - Table et quatre chaises Fusion - 249 €.
 

Si vous disposez d'un peu plus de place, on a trouvé, chez Ikea, un ensemble de quatre chaises et une table, coordonnés et qui prennent le moins de place que possible. En bois sombre, avec une assise en simili cuir noir, c'est un mobilier moderne, qui saura s'accorder avec tout type d'intérieur.

552a5f91c8f232a19a329c334929a35a.jpg
Neptune - Fly - 439 € 

 

Enfin pour ceux qui souhaitent un canapé de type "clic-clac", on a trouvé le modèle Neptune, chez Fly. Sobre, doté d'accoudoir, il a l'avantage de ne pas ressembler à un "clic-clac", souvent disgracieux. Certes, il est un peu plus cher, à 439 €, mais on a l'assurance qu'il ne se démodera pas.

On poursuivra notre exploration du studio prochainement.

25 juin 2008

Vivre les villes, ou trois jours pour découvrir sa ville en Languedoc-Roussillon

b41fdb88f5ce33fb6bdadaf3dd5a94e7.jpg

 

C'est une manifestation initiée par les ministères de l'Ecologie, de la Ville et de la Culture qui se déroule à compter de vendredi et durant tout le week-end, un peu partout en France. "Vivre les villes", c'est son nom, a pour vocation de faire découvrir la vie de sa ville à ses habitants, grâce à de nombreuses animations, visites, conférences... Dans le Languedoc-Roussillon, c'est la Maison de l'architecture du Languedoc-Roussillon qui a pris l'organisation en main.

Retrouver le programme complet de la manifestation sur le site internet : Vivre les villes.

Et à lire vendredi, dans Midi Libre

23 juin 2008

Un studio d'étudiant, ou comment aménager sa... cuisine

L'heure des vacances approche. Et avec elle la fin des examens. Et notamment du bac ! En effet, c'est aujourd'hui que les épreuves s'achèvent. Pourquoi en parler sur Archi#Déco#Design ? Parce qu'en cas de réussite - ce que nous souhaitons de tout coeur - cela signifie souvent déménagement pour poursuivre les études. Et quand on est jeune, on n'a pas toujours d'argent.

On va donc vous proposer une série d'articles pour vous donner quelques bonnes idées pour tirer le meilleur parti d'un studio. Puisque c'est souvent dans un studio que commence une vie de jeune adulte.

Première préoccupation... la cuisine. On ne va vous donner de recettes (même si on a aussi été étudiant) mais on vous indique une jolie kitchenette, chez Ikea. Evidemment, on s'adresse là à ceux qui ont la chance d'avoir pu acheter un studio.

Dans la série "Varde", Ikea propose donc une cuisinette tout intégré qui à l'avantage énorme de ressembler, une fois fermée, à une armoire. Et pourtant, à l'intérieur, tout y est : deux plaques de cuisson (vitrocéramique), une petit réfrigérateur, des placards, un évier avec un égouttoir plan de travail...

da60bf3ca5ed47f7a4dc3be99331a7c7.jpg
Cuisinette Varde - Ikea - 1 614 € 

 

Nous, on trouve ça parfait, mais à 1614 €, on vous l'accorde, c'est un peu cher. Comment s'en tirer pour moins ? Eh bien il suffit d'aller trouver sa cuisinette chez Castorama. Là, on s'en tire pour 400 € environ. Mais, on est bien d'accord, c'est beaucoup moins joli.

 

660fd67d5bc342b1994ad2fc4eaa62e7.jpg

 

Kitchenette - Castorama - 400 €. 
7ca7860efe1490d63412cc9cd15eb652.jpg
Kitchenette - Leroy Merlin - 416 €. 
 

Alors comment faire pour la rendre plus sympathique. D'abord, on vous suggère d'utiliser un adhésif (Vénilia). Pour recouvrir les portes du placard et le réfrigérateur. Personnellement, on part plutôt sur un adhésif rouge (7,90 € le rouleau en 2 m x 0,45), un peu dans l'esprit des ces cuisines en laque rouge, si tendance.

 

Si vous aimez le blanc, vous pouvez aussi vous contenter de jolis stickers. Ensuite, incontournable, on change les boutons. Il n'y a rien de plus simple et dans toutes les grandes surfaces de bricolages, vous trouverez un large choix. Personnellement, notre choix porterait sur un modèle couleur acier, pour s'accorder à l'évier.

c5a470e8595498f3d7319d176378631d.jpg
Bouton "Arrosoir" - BricoDépôt - 2,26 € 

 

On poursuit par une étagère, toute simple, en acier galvanisé, que l'on trouve aussi dans un magasin de bricolage. Il faut compter une trentaine d'euros. L'avantage, c'est solide et on peut facilement la réutiliser plus tard, dans un garage ou un cellier. 

48b7c7b48d15756d8db6769002aebaa8.jpg
Etagère Bricky - Leroy-Merlin - 30,50 €  

Ensuite, on peut peindre un mur avec de la peinture à tableau noir. Idéal pour noter la liste des courses ou des numéros de téléphone, voire une recette. Il suffit là aussi d'un petit pot. La bonne idée, c'est de poser un cadre autour, en ayant pris soin d'enlever le fond. Et puis, dernière note : l'éclairage. Chez Ikéa, une jolie reglette halogène, à trois spots, pour moins de 20 € vient parfaitement compléter le tout.

9efd2d20912acb6fa63d69dbbea7f580.jpg
Basisk - Ikea - 19,95 € 

 

Après, il ne vous reste plus qu'à trouver quelques jolis accessoires de cusine et le tour est joué. Et là aussi, on viendra bientôt vous donner quelques idées très vite.

M. M. 

20 juin 2008

Du blanc, du vert... ou le jardin classique et moderne à la fois

Vous redoutez de donner à votre jardin un aspect trop moderne. Mais vous n'aimez pas vraiment les choses trop classiques. On a peut être trouvé la solution. Et à moindre coût !

Chez Casa, on a déniché ce banc, en bois blanc, aux lignes assez simples. Mais ajoutez quelques coussins un peu graphique et vous sortez de l'ordinaire.

d130ad6e51a3065b343a2305b0c1d489.jpg

 Banc "Jasper" en eucalyptus - 99 € / Coussins - 7,99 € pièce.

117f8843009b6fb8aa14bc7e94a72ee9.jpg

 Pot de jardin - 35 € / Boule de buis - 22,95 €.

 

Et pour poursuivre, vous placez de chaque côté ces pots en zinc, avec une grosse boule de buis. Et voilà. Le tour est joué. Votre jardin (et ça s'adapte parfaitement à une terrasse voire même un balcon) prend un tout autre aspect. 

 

______________________________

Disponible dans les magasins Casa. 

11:40 Publié dans Tendance | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : déoration, jardin, casa

11 juin 2008

Architectures vives, ou le festival de Montpellier... c'est ce week-end

Archi#Déco#Design vous en a déjà parlé. Le festival Architectures vives, dont c'est la troisième édition, débute le 12 juin. L'occasion inespérée de découvrir les cours secrètes de Montpellier et le travail réalisés par des architectes pour les mettre en valeur.

Cette année, il prend le nom de In [Side] Out. Et se déroule jusqu'au 15 juin. Pendant ces quelques - rares - jours, vous aurez la possibilité de rentrer dans ces cours d'hôtels particuliers montpelliérains et de vous impregner à la fois de leur histoire, mais également de la nouvelle page de l'histoire qu'a voulu écrire l'architecte ou le groupe d'architectes qui l'investit.

 

0abe9eb2fa087b2074bcf11139cf793b.jpg

 

On vous laisse découvrir quelques images des projets...

 

d929fe3cc8fd375d00c6c1264d3b7127.jpg
d856eb2d4aba749bfc17f68334990002.jpg

 

6ba2f9a6d1436d0455a41ef6bfebd5a6.jpg

 
cd33672800879cd0425bf0658b589e0d.jpg

 

Et on vous invite à vous rendre rapidement sur le site du festival, afin de faire mieux connaissance avec ce surprenant festival. 

10 juin 2008

Cent ans de Georges Nelson, ou la belle réédition

C'est une belle pièce que vient de sortir Vitra, à l'occasion du centenaire de la naissance de Georges Nelson. Une chaise d'exception, dont le tirage a été limité à 1 000 exemplaires. Et qui en fera un objet recherché.

George Nelson aurait fêté son 100e anniversaire le 29 mai de cette année. A cette occasion, Vitra réédite la Pretzel Chair, l’une de ses créations les plus connues, dans une Édition d’anniversaire limitée à 1 000 exemplaires. Cette édition numérotée de la Pretzel Chair sera réalisée avec un précieux placage de palissandre et accompagnée d’une  documentation complète.

141810ae44f4faf31e0cc4cf8641c2ec.jpg

Au cours des années 50, George Nelson a développé, avec son bureau new-yorkais, une série de sièges individuels et expressifs qui se sont pour certains hissés au rang de classiques. Avant la célèbre Coconut Chair ou le Marshmallow Sofa, il créait dès 1952 une chaise en stratifié formé appelée dans un premier temps simplement « Laminated Chair ». La courbe à la fois élégante et audacieuse du dossier et des accoudoirs a rapidement inspiré le surnom de Pretzel Chair - comme un Bretzel. De même que le dossier et les accoudoirs qui le prolongent, les quatre pieds de la chaise qui se croisent sous l’assise sont fabriqués en bois stratifié. Ils s’affinent vers le bas, conférant une silhouette filigrane à la chaise. Au moment où naissait la Pretzel Chair, Nelson publiait son livre intitulé « Chairs » (1953) dans lequel il donnait un aperçu général de l’évolution et de la diversité des sièges modernes. Pour Nelson, la chaise était le principal meuble moderne : « On ne peut que supposer quels sont les objets que la postérité retiendra comme étant particulièrement typiques de la culture occidentale, mais je pense que la chaise contemporaine en fera partie. »

88a59c5fa347a5a31831d8d22c866eef.jpg

La Pretzel Chair incarne de manière exemplaire certaines des principales thèses que Nelson formule dans cet ouvrage. Alors que Nelson se déclare en faveur de l’intégration des armoires, des luminaires et des canapés dans l’architecture de la maison moderne, il envisage une évolution contraire pour la chaise. La chaise, selon Nelson, n’est pas simplement le dernier objet indépendant : dans l’espace ouvert de l’intérieur moderne, elle se détache du mur pour prendre place au milieu de la pièce et adopte donc de plus en plus souvent des formes sculpturales. « La légèreté, la transparence et une silhouette élégante » étaient les qualités décisives d’une chaise pour Nelson.

La Pretzel Chair allie toutes ces qualités. Si l’on contemple les photos du bureau de Nelson de l’époque, on constate qu’il comportait de nombreuses chaises classiques en bois courbé. Ainsi, les chaises produites par Thonet pourraient avoir été l’une des sources d’inspiration des formes de la Pretzel Chair. Mais Nelson, plutôt que d’utiliser du bois courbé, a opté pour la variante contemporaine du bois stratifié, ce qui s’est avéré un véritable défi technique en raison de la déformation du dossier, qui passe de la verticale au niveau du dossier à l’horizontale au niveau des accoudoirs. Les coûts que cela entraîne sont la principale raison pour laquelle la chaise n’a été produite à l’époque qu’en très peu d’exemplaires, dans ses deux versions (avec et sans accoudoirs).

_______________________

Plus de renseignements sur le site de Vitra.

 

03 juin 2008

Fatboy, ou l'art du farniente

L'été n'est pas encore là. La pluie nous poursuit. Mais rien n'empêche de penser à l'aménagement du jardin. On a donc pensé à vous. Et on a surtout pensé à un hamac.

2de503a02e86f36bd0d72f14e9efa520.jpg

Mais pas un hamac comme les autres. Parce que je ne sais pas vous, mais nous, on a essayé les hamacs traditionnels, de ceux que l'on trouve au Mexique ou aux Caraïbes. D'abord, ce n'est pas toujours évident de s'y installer. Puis ce n'est pas toujours très confortable.

On a donc trouvé le hamac de Fatboy, une marque qui s'est fait connaître pour ses gros poufs, utilisables à l'extérieur, dans lesquels on n'a qu'une seule envie : se jeter dessus.

a8f2aeda488f217258488f7d1c61a711.jpg

Chez Fatboy, le hamac se décline en une dizaine de coloris, mais surtout, il s'agit d'une large plate-forme dans laquelle il est possible de s'installer à plusieurs. Allez, avouez que vous aussi, vous avez envie d'une petite sieste, à l'ombre d'un grand arbre !

M. M. 

_________________________

Headdemock, par Fatboy, 349 €.