Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 juin 2007

Colombo, ou l'inventeur du futur

medium_colombo1.2.jpg

"Je ne parlerai pas de style, car le design n'est pas du style ; le design annule le style. Si l'on fait du style, on ne peut pas faire du design. Le design est un langage universel qui peut émerger de la personnalité du créateur ou disons, de certains traits de caractères qui deviennent visibles lorsque l'on traite un problème, mais ne parlons pas de style".

Joe Colombo, en réponse à une question du journaliste Pascal Rousseau.

Peintre, sculpteur, architecte... puis designer. Un parcours classique, pour un personnage qui l'était beaucoup moins. Joe (de son vrai prénom Cesare) Colombo a marqué le design des années 1960, notamment par sa vision fantasque du futur. Un futur qu'il ne connaîtra pas, rapidement emporté par une crise cardiaque, alors qu'il n'a que 41 ans, en 1971. Mais son bref passage marque durablement la période et en fait un des grands, incontournable référence ou contre exemple, selon que l'on aime ou l'on déteste.

medium_colombo2.2.jpg

Pour mieux découvrir ce personnage, à qui  l'on doit notamment le fauteuil Elda, le musée des arts décoratifs de Paris, récemment rouvert, consacre une exposition au designer italien. Elle y présente des dessins, documents et oeuvres jamais exposés jusqu'alors.

On y découvre Colombo, qui a largement marqué les générations suivantes de designer. Sa vision futuriste se retrouve notamment dans sa "Cité nucléaire" de 1952. Un projet présenté comme une BD et qui concentre la vision de Colombo pour des formes totalement innovantes d'appartements, de moyens de transports ou d'infrastructures. Ces esquisses englobent  déjà la vision totale de la société ainsi que son intérêt pour les nouvelles technologies.

Des nouvelles technologies qu'il saura mettre au service de son dessin. Il est ainsi le premier à se servir de plastique moulé en un seul bloc pour sa chaise Universale (1965-1967). Un avant-gardiste qui a su utiliser les techniques contemporaines au service du beau.

 M. M.

_______________________________________

Au musée des arts décoratifs de Paris, jusqu'au 19 août, dans la grande nef. 8 €. Renseignements : www.lesartsdecoratifs.fr